Le cristal opaque/42 : Différence entre versions

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher
(Nouvelle page : {{Modèle:Import le cristal opaque}} <poem> Un lourd baiser palpite Un peu comme une bête, Comme une envie subite Qui meurt et se répète J’ai imploré l’ennui Et l’amertum...)
 
(Ajout des menus de navigation)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
{{Navigateur|1=[[Le cristal opaque/41|41]]|2=[[Le cristal opaque/43 à 45|43 à 45]]}}
 
{{Modèle:Import le cristal opaque}}
 
{{Modèle:Import le cristal opaque}}
 
<poem>
 
<poem>
Ligne 18 : Ligne 19 :
 
Aux mains blanches d’Odile.
 
Aux mains blanches d’Odile.
 
</poem>
 
</poem>
 +
{{Navigateur|1=[[Le cristal opaque/41|41]]|2=[[Le cristal opaque/43 à 45|43 à 45]]}}

Version actuelle en date du 8 octobre 2008 à 13:56

<<41 | 43 à 45>>

[modifier] Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source : http://www.adamantane.net/poecriture/le_cristal_opaque/index.html

Auteurs de l'œuvre originale : Jean-Pierre Desthuilliers

Licences : N/A

Un lourd baiser palpite
Un peu comme une bête,
Comme une envie subite
Qui meurt et se répète


J’ai imploré l’ennui
Et l’amertume sotte
Un rêve me poursuit
L’oiseau pleure sa note ;


Nul amour n’a rien d’ivre
Que l’espérance vile
Je suis navré de vivre
Aux mains blanches d’Odile.

<<41 | 43 à 45>>

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils