Mon bled : Différence entre versions

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher
(Nouvelle page : {{Import Art Libre |auteurs=psychoslave }} ==Paroles== {{Chanson| Avec son ruisseau crado où se déverse les caniveaux Rempli de carcasse de vélo, de pots d'échappement et de crap...)
 
(Paroles)
 
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
==Paroles==
 
==Paroles==
 
{{Chanson|
 
{{Chanson|
Avec son ruisseau crado où se déverse les caniveaux
+
Avec son ruisseau crado où se déversent les caniveaux
Rempli de carcasse de vélo, de pots d'échappement et de crapeaux
+
Rempli de carcasse de vélo, de pots d'échappement et de crapauds
Où les gamins s'baignent en été et jette des pierres quand il est gelé
+
Où les gamins s'baignent en été et jettent des pierres quand il est gelé
C'est toujours mieux qu'le tourniqué; qu'y a pas dans la cours de récré
+
C'est toujours mieux qu'le tourniquet ; qu'y a pas dans la cour de récré
  
 
Avec son arrêt d'bus sous son poteau, où viennent squatter tous les ados
 
Avec son arrêt d'bus sous son poteau, où viennent squatter tous les ados
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
Noyer leurs chagrin et leurs maux, se plaindre qu'il ne trouvent pas d'boulot
 
Noyer leurs chagrin et leurs maux, se plaindre qu'il ne trouvent pas d'boulot
 
Ils parlent des politiques qui font chié, des derniers ragots du quartier
 
Ils parlent des politiques qui font chié, des derniers ragots du quartier
Du dernier gosse qui c'est craché et qu'aurais mieux fait d'y passer.
+
Du dernier gosse qui s'est crashé et qu'aurait mieux fait d'y passer.
  
 
Avec son église plus froide qu'un frigo, où viennent pleurer toutes vieilles peaux
 
Avec son église plus froide qu'un frigo, où viennent pleurer toutes vieilles peaux

Version actuelle en date du 5 août 2013 à 20:19

[modifier] Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

[modifier] Paroles

Avec son ruisseau crado où se déversent les caniveaux Rempli de carcasse de vélo, de pots d'échappement et de crapauds Où les gamins s'baignent en été et jettent des pierres quand il est gelé C'est toujours mieux qu'le tourniquet ; qu'y a pas dans la cour de récré

Avec son arrêt d'bus sous son poteau, où viennent squatter tous les ados Pour y fumer leurs bédos et parler de jeux-vidéos Et ils maudissent la société, s'racontent comment ils se font chier Y a rien à faire dans c'bled paumé, à part peut être se droguer

Avec son tout petit bistro où se rejoignent les alcoolos Noyer leurs chagrin et leurs maux, se plaindre qu'il ne trouvent pas d'boulot Ils parlent des politiques qui font chié, des derniers ragots du quartier Du dernier gosse qui s'est crashé et qu'aurait mieux fait d'y passer.

Avec son église plus froide qu'un frigo, où viennent pleurer toutes vieilles peaux Pour celui/celle partie trop tôt, ne laissant qu'solitude et sanglots Ils miment d'écouter le curé, qui marmonne des histoires d'éternité Mais eux la vivent déjà chaque journée, en attendant enfin de canner.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils