Mon utopie : Différence entre versions

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher
(Nouvelle page : {{Import Art Libre |auteurs=psychoslave }} ==Paroles== {{Chanson| Laisse moi te parler de mes espérances, Qui pour toi ne sont que des abérences. Laisse moi te dire aussi ce que ...)
 
(Paroles)
 
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
==Paroles==
 
==Paroles==
 
{{Chanson|
 
{{Chanson|
Laisse moi te parler de mes espérances,  
+
Laisse-moi te parler de mes espérances,  
Qui pour toi ne sont que des abérences.  
+
Qui pour toi ne sont que des aberrances.  
Laisse moi te dire aussi ce que je pense,  
+
Laisse-moi te dire aussi ce que je pense,  
 
Du régime qui règne dans notre France.  
 
Du régime qui règne dans notre France.  
 
Du dit que mes paroles n’ont pas de sens,  
 
Du dit que mes paroles n’ont pas de sens,  
Que sans règles établis c’est la décadence.  
+
Que sans règles établies c’est la décadence.  
Penses-tu vraiment que l’état par son absence,  
+
Penses-tu vraiment que l’État par son absence,  
Empercherais aux Hommes toutes alliances.
+
Empêcherait aux Hommes toutes alliances.
  
 
C’est mon utopie, tes illusions,  
 
C’est mon utopie, tes illusions,  
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
Je ne suis pas un monstre, je n’cherche rien à détruire  
 
Je ne suis pas un monstre, je n’cherche rien à détruire  
 
Je voudrais juste un monde où chacun puisse s’instruire.  
 
Je voudrais juste un monde où chacun puisse s’instruire.  
Mais ce satané système dans lequel l’on vie,  
+
Mais ce satané système dans lequel l’on vit,  
 
Ne laisse que peu de chances aux plus démunis.  
 
Ne laisse que peu de chances aux plus démunis.  
 
Certains soit assuré sont prêt à toutes les crasses,  
 
Certains soit assuré sont prêt à toutes les crasses,  

Version actuelle en date du 5 août 2013 à 20:25

[modifier] Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

[modifier] Paroles

Laisse-moi te parler de mes espérances, Qui pour toi ne sont que des aberrances. Laisse-moi te dire aussi ce que je pense, Du régime qui règne dans notre France. Du dit que mes paroles n’ont pas de sens, Que sans règles établies c’est la décadence. Penses-tu vraiment que l’État par son absence, Empêcherait aux Hommes toutes alliances.

C’est mon utopie, tes illusions, Mon anarchie, ta constitution, C’est ta patrie et ma passion, Ta démocratie, ma révolution !

Je ne suis pas un monstre, je n’cherche rien à détruire Je voudrais juste un monde où chacun puisse s’instruire. Mais ce satané système dans lequel l’on vit, Ne laisse que peu de chances aux plus démunis. Certains soit assuré sont prêt à toutes les crasses, Pour que ces inégalités restent en place. Je te parle ici de ceux qu’on dit puissant, Qui font de la politique et/ou ont de l’argent.

C’est mon utopie, tes illusions, Mon anarchie, ta constitution, C’est ta patrie et ma passion, Ta démocratie, ma révolution !

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils