Une chanson brutale : Différence entre versions

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher
(Paroles)
 
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
Que j'beuglais avec papa
 
Que j'beuglais avec papa
 
En s'torchant la gueule
 
En s'torchant la gueule
On sombrais dans le coma.
+
On sombrait dans le coma.
 
Cette chanson violente
 
Cette chanson violente
 
Ce soir je la hurle pour toi
 
Ce soir je la hurle pour toi
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
Tu titubes plus vite pour rejoindre les toilettes
 
Tu titubes plus vite pour rejoindre les toilettes
 
Mais c'est sur la moquette que tu lâches ta galette
 
Mais c'est sur la moquette que tu lâches ta galette
Dont l'état se dégrade à l'image de ton foi
+
Dont l'état se dégrade à l'image de ton foie
 
Mais une nouvelle rasade de whisky et de vodka
 
Mais une nouvelle rasade de whisky et de vodka
 
Te font vite oublier ces quelques menus tracas
 
Te font vite oublier ces quelques menus tracas
  
 
Loin des chevaliers preux
 
Loin des chevaliers preux
T'est dans un état piteux
+
T'es dans un état piteux
 
Puis un bon noble tu sais
 
Puis un bon noble tu sais
 
C'est un noble décapité
 
C'est un noble décapité
 
Un chanson brutale, que j'beuglais avec papa
 
Un chanson brutale, que j'beuglais avec papa
Qand ton crâne te f'ra mal, on te la ressortira
+
Quand ton crâne te f'ra mal, on te la ressortira
  
 
C'est sûr c'est infâme et surtout n'importe quoi
 
C'est sûr c'est infâme et surtout n'importe quoi
Ligne 32 : Ligne 32 :
 
Tu peux te mettre une mine pour qu'l'ambiance s'imprègne en toi
 
Tu peux te mettre une mine pour qu'l'ambiance s'imprègne en toi
 
Ou suivre l'injonction divine en deux mots que voilà
 
Ou suivre l'injonction divine en deux mots que voilà
Cette phrase courte et clair c'est tout simplement : casse toi !
+
Cette phrase courte et claire c'est tout simplement : casse toi !
  
 
Reprise de la 1er strophe.
 
Reprise de la 1er strophe.

Version actuelle en date du 27 juillet 2013 à 20:14

[modifier] Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

[modifier] Paroles

Une chanson brutale Que j'beuglais avec papa En s'torchant la gueule On sombrait dans le coma. Cette chanson violente Ce soir je la hurle pour toi Car tu t'enfiles les descentes Et déjà tu ne marches plus très droit

L'envie de gerber s'empare subitement de toi Tu titubes plus vite pour rejoindre les toilettes Mais c'est sur la moquette que tu lâches ta galette Dont l'état se dégrade à l'image de ton foie Mais une nouvelle rasade de whisky et de vodka Te font vite oublier ces quelques menus tracas

Loin des chevaliers preux T'es dans un état piteux Puis un bon noble tu sais C'est un noble décapité Un chanson brutale, que j'beuglais avec papa Quand ton crâne te f'ra mal, on te la ressortira

C'est sûr c'est infâme et surtout n'importe quoi Mais des paroles débiles c'est ce qu'il nous faut parfois Si ça t'emmerde trop sache que t'as toujours le choix Tu peux te mettre une mine pour qu'l'ambiance s'imprègne en toi Ou suivre l'injonction divine en deux mots que voilà Cette phrase courte et claire c'est tout simplement : casse toi !

Reprise de la 1er strophe.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils