Analogies entre organisations du vivant et organisations sociales

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Cette œuvre est une ébauche.

Vous êtes invité à participer à sa conception.

Cette essai expose des réflexions sur les parallèles qui existent entre les structures des organismes vivants complexes (polycellulaires) et les structures sociales utilisés par l'humanité.

Pour cela, dans nos analogies, considérons les cellules comme des individus (ou inversement) et les organismes complexes comme une société.

Un premier constat à faire est justement l'existence d'unité distincts dans ce qui peut être pris comme un tout. Ainsi le cloisonnement en petites unités coopératives semble essentiel. Pour autant que je sache on ne trouve pas d'énorme membrane de la taille d'êtres complexes, dans laquelle baignerait librement tout le matériel génétique.

Le capitalisme visant au profit immédiat de l'individu, tel qu'on le connaît aujourd'hui, existe également au niveau cellulaire dans les organismes vivants, c'est ce qu'on appel un cancer. En effet, la cellule cancéreuse est une cellule qui va tenter de s'accaparer toutes les ressources quelle peut pour son seul profit (sa multiplication) dans l'immédiat. C'est une mauvais stratégie puisque sa survie dépend du bien être des autres cellules qui composent l'organisme, or en agissant de la sorte, elle nuit à ces autres cellules.


Notes et références

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils