Céleste Bollack

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Alain Georges Leduc : Céleste Bollack

Céleste Bollack est une artiste-peintre née le 26 septembre 1971 à Paris (XVIème), fille de Sofi Bollack-Klarwein, elle-même artiste-peintre.

Céleste Bollack est un ouvrage de l'écrivain et critique d'art Alain Georges Leduc sur la vie et l'œuvre de l'artiste-peintre contemporain Céleste Bollack.

Sommaire

Biographie

Élève de Geneviève Micha comme plasticienne, elle entre en 1991 à l’École supérieure des Arts Appliqués. Á partir de 1994, elle intègre l’École des Beaux-Arts de Paris où elle suit les ateliers de peinture et de gravure. Á partir de 1996, elle fait son ‘tour d’Europe’, le Royal Collège of Art de Londres, la Straedel Schute de Frankfort puis Naples et Athènes. Elle continue ensuite par des voyages à Prague, Cracovie et Vienne.

Sa première exposition, « Céleste Bollack s’expose » a lieu en 1998 à la galerie ‘L’œil du 8’. Outre son travail d’artiste-peintre et ses expositions de Paris, Zurich et Stockholm, elle est aussi chargée du cours d’illustrations à Paris.

Contenu de son œuvre

Céleste Bollack de par ses représentations centrées sur des séries de portraits, se range dans le courant pictural de la "Figuration narrative", des œuvres à contenu, « en peinture, j’ai toujours aimé les nourritures solides » dit le galeriste Georges Detais, le premier qui lui ait fait confiance. Elle reçoit alors beaucoup de soutiens, en particulier celui d’Eduardo Arroyo.

Son œuvre est traversée de portraits d’intimes, Wladimir son frère cadet, Léontine son double et alter ego, « sœur et mère » ou Sarah sa chienne. Wladimir, elle le peint depuis dix ans, on peut ainsi suivre sa galerie de portraits et suivre aussi l’évolution de l’artiste à travers les différentes factures de ses toiles. Ses portraits sont des instantanés, des photos qui évoluent non seulement en fonction du sujet traité mais aussi en fonction de l’évolution des techniques qu’elle utilise. Son style narratif s’apparente ainsi à une "autofiction picturale".

Travail et inspiration par Alain-Georges Leduc

Sa polyvalence provient d’une formation pluraliste, des arts appliqués à plasticienne, qui l’a amenée à réaliser des œuvres variées. La découverte de l’expressionnisme allemand avec Emil Nolde et Karl Schmidt-Rotluff, va beaucoup l’influencer. Ses séries de portraits représentent pour elle une manière de retrouver ses racines, de recomposer son univers familier, de le faire coïncider avec son univers pictural.

L’inspiration, elle n’y croit guère, préférant se laisser prendre par l’ambiance, s’auto motiver avec sa palette, ses pinceaux, ses supports de collage pour les confronter à son rapport à la famille. Dans un entretien avec Virginie Saint-Léger en 2006, elle confie : « Ma relation avec les maîtres du passé est plus particulière, plus pudique. » Elle se sent toute petite, toute modeste même devant un Titien qui pourtant ne lui ‘parle’ pas spécialement et lui préfère Vermeer ou Vélasquez. Elle pratique aussi beaucoup la décoration sous l’influence de Matisse.

Elle mélange peinture à l’huile, pastel gras et fusain, utilise des ajouts, du bous découpé, privilégiant les couleurs plutôt chaudes, des roses, vermillons et violets surtout. Des couleurs dominantes aussi dans les images qu’elle ramène de ses voyages : rose tyrien de l’Inde, rouge de Londres ou vert de Frankfort. Elle préfère les toiles de grandes dimensions où, dit-elle « les plages de silence permettent au regard de se fixer, de se concentrer. »

Plus récemment, elle est passée à des formats plus petits, attrayants pour les patchworks et plus faciles d’accès pour le grand public, pense-t-elle. Son rapport à l’art pictural, elle le définit ainsi : « Quand on entre dans ma vie, on entre dans mes toiles. C’est un peu comme l’autofiction en littérature. »

Référence : "Céleste Bollack", Atelier des Brisants, 2007, Illustration Fanny en kill bill (2005), Photos Fanny Lasserre, 63 pages, ISBN 978-2-84623-099-5

Bibliographie et expositions

  • Bibliographie

- "Céleste Bollack", Virginie Saint-Léger, exposition Calesta Kidstore, 2007
- "Céleste Bollack : un portrait", Fanny Lasserre, exposition Bollag Galleries, Zurich, 2005
- "Céleste Bollack", Arts croisés, septembre 2000
- "Bollack à l’Art en Stalles" et "Léontine revient", Marie Debray, Atlantica, octobre 2000
- "Bollack : univers Céleste", Colette Renne, Art Actuel, avril 1999
- "Les créatures de Céleste Bollack,", Émilie Lançon, exposition Studio Angel’s, Paris, 1998
- "Céleste Bollack", Stéphanie Vialfont, exposition Creator’s studio, Deauville, 1997

  • Principales expositions

- New York-Paris (Hawaii, 1994), Cretor’s Studio (Deauville, 1997), Créatures Céleste, Céleste s’expose (Paris, 1998-99) et Céleste Bollack (Londres, 1999)
- 2000 : Céleste Bollack et Tord Lager (Stockholm), Architecture au pluriel et 2000 en fleurs, Léontine en fuite, galerie Taros (Paris)
- Léontine 2001 (Galerie Detais, Paris, 2001), Bollack chez Bollag (Bollag galleries, Zurich, 2002), Portraits (Bagnères-Paris, 2003), Galeries Landau, Bagnères, Zurich (2004), Dangerous girl (Paris, Bagnères, Tarbes, Zurich, 2005), La vie rêvée de Léontine (Patris, 2006)
- Une Noël avec Léontine (Calesta Kidstore, Paris, 2007), Tarbes, Zurich, Neuilly-sur-Seine, Alice au pays des merveilles (Virginie Boissière, Paris, 2007)

Voir aussi

Retour à la fiche Alain Georges Leduc

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils