Ceci n’est pas du contenu

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

On voit partout aujourd’hui des œuvres humaines être rabaissées au rang de contenu. Ce que vous êtes en train de lire n’est pas du contenu. Ceci est une œuvre. En l’occurrence, sans doute pas une œuvre transcendante, mais une œuvre humaine assurément.

Sur un système type unix, voici un moyen une commande pour générer du contenu :

 head /dev/urandom 

Voilà qui donnera certainement du contenu. C’est-à-dire une suite d’octets sans sens, générée pseudo-aléatoirement.

Une œuvre humaine n’est pas un contenu. Bien sûr, d’un point de vu systémique il peut être pertinent de s’abstraire de ce que le système devra traiter. Pour concevoir notre système on parlera de flux, de contenus. Il convient cependant de garder le sujet initial en tête, de ne pas le faire disparaître dans un tour de passe-passe entre deux abstractions.

Les œuvres humaines ont des auteurs, elles émanent dans des contextes culturels et sociaux avec un sens. Rabaisser une œuvre humaine à du contenu, c’est nier sa valeur sémantique, son sens. C’est nier le phénomène culturel qu’elle constitue. C’est nier la démarche sociale dans laquelle elle s’inscrit. C’est nier l’action de l’auteur.

Rabaisser une œuvre humaine à du contenu, c’est nier l’humanité.

Voilà, ce qui transperce mon cœur quand je perçois des discours sous entendre que les œuvres humaines sont des contenus.

Alors pour l’amour de l’humanité, cessez de parler de « production de contenu », et de « gestionnaire de contenu ».

(C’est-à-dire en dehors des processus systémiques de conception où je ne nie pas qu’elle aide l’être humain dans son activité, évidement).

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils