Courte diatribe sur la vie

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

La vie, je vous le dit sans détours, ni aucun blabla d'aucune sorte, sans tourner autour du pot dans d'interminables monologues qui lorsqu'on les analyse un tant soit peu s'avèrent vide de sens, cette pratique si souvent employée par les hommes et femmes politiques, experts en la matière s'il en est, comme en témoigne leur forte réputation d'usagers incontinents de la langue de bois tant et si bien qu'on pourrait les en croire les inventeurs quant au fond il ne s'agit là que de l'exécution de sophismes vieux comme le monde ou tout du moins comme l'humanité si bien qu'on pourrait attribuer la paternité de la politique aux sophistes ce qui me paraîtrait bien plus réaliste encore que certain pourraient avancer la réflexion qu'il s'agit là d'un débat de l'œuf ou de la poule dans lequel on ne saurait trancher de manière un tant soit peu objectif (c'est à dire trancher le débat et non pas dans la poule ou l'œuf, soyons clair, je ne voudrais pas laisser le public dans le doute sur l'interprétation des mots que j'emploie, encore que le sens dépendant du contexte on pourra toujours déformer ces propos que ce soit de manière involontaire ou bien au contraire tout à fait consciente avec les intentions les meilleurs ou les plus viles, ce qui n'indique pas bien évidemment quel en serait les conséquences effectives car, comme chacun sais, l'enfer est pavé de bonnes intentions et — on le sais moins — le paradis est plafonné par les objectifs les plus sordides et malfaisants qui soient, aussi on ne saurais vraiment prédire le résultat d'une mauvaise interprétation) cela étant puisque nous allons droit au but de la manière la plus concise qui soit possible lorsqu'on aborde le sujet avec l'objectif d'être à la fois clair, complet et exact et d'atteindre un summum d'efficacité de l'expression en quelque sorte, il faut alors avoir le courage, pour ne pas dire la témérité, d'annoncer haut et fort, animé d'une conviction inébranlable résistant contre vents et marrés à toutes les critique qu'on sait déjà prêtes à exploser alors qu'on aura pas eu le temps de finir l'énoncé de cette vérité pleine, entière, salvatrice et même vérifiable par toutes et par tous en tout temps et tout lieux, indépendamment de ses origines, de ses convictions philosophiques, religieuses et politiques et même, je n'ai pas peur de le dire, de ses orientations sexuelles, pas plus d'ailleurs que les activités sexuelles, pas plus d'ailleurs que les activités habituellement pratiquées ou même des capacités intellectuelles et de la masse de connaissances acquises jusque là, car il s'agit bien là d'une information exempt de toute discrimination dont l'accès n'est pas seulement universel aujourd'hui comme il l'était hier et le sera demain, mais aussi, j'ose l'affirmer quitte à devenir l'objet des plus vives velléités, innée, comme en témoigne le comportement de tous, car c'est bien la l'évidence qui ressort lorsqu'on se laisse l'opportunité d'y réfléchir et d'observer au minimum notre entourage, la conclusion qu'on en tire est tellement évidente qu'on peu sans exagérer dire qu'elle est aussi frappante que la lumière du jour à l'heure où le soleil est à son zénith au milieu du Sahara, c'est bien là la moindre des comparaisons qu'on peu trouver pour le fait indéniable, débordant de cohérence de grâce et de beauté et à la fois étonnamment tellement puissant qu'il ne serait pas étonnant que l'univers tout entier puisse être expliquer jusque dans ses moindres détails de par cela qu'elle est simple.

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils