La mort conduit l’attelage

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

La mort conduit l’attelage est un ouvrage de l'écrivaine Marguerite Yourcenar est paru en 1934 aux éditions Grasset.

Marguerite Yourcenar avait à l’esprit un grand roman qui aurait aussi bien tenu d’Archives du Nord que de L’œuvre au noir. Mais elle s’aperçut en relisant son ébauche longtemps après que « les lacunes étaient formidables et que je n’aurais pas pu les remplir,  » précise-t-elle.

Elle en a conservé plusieurs nouvelles qui constituent La mort conduit l’attelage :

- La première intitulée D’après Dürer constitua l’amorce de L’œuvre au noir. On y reconnaît la révolte des ouvriers par exemple et la fin de la nouvelle servit d’argument à une grande partie du roman.

- La deuxième partie intitulée D’après Gréco puis Anna Soror repose sur l’histoire d’un inceste.

- La troisième intitulée Comme l’eau qui coule (comme la vie qui passe) a été entièrement refondue dans sa dernière version. Le thème reste identique : un homme à la fois pauvre et presque inculte mais humain et insensibles aux apparences, accepte cette fatalité que la vie lui coule entre les mains.

- Elle y ajouta un court texte intitulé Une belle matinée où un enfant rêve de la vie qui sera la sienne.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils