La nouvelle Eurydice

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

La Nouvelle Eurydice est le premier roman écrit par l'écrivaine Marguerite Yourcenar et paru en 1934 aux éditions Grasset.

Œuvre de jeunesse qu’elle a maintenant tendance à renier : elle n’était sans doute pas assez mûre pour porter le poids d’un tel roman. Elle avait des idées préconçues de ce que devait être un roman, ce qu’il devait contenir, des paysages, des sentiments…

Elle est partie d’une trame réelle pour raconter l’histoire d’un jeune homme qui recherche une femme avec laquelle il a eu une liaison. Il apprend qu’elle était mariée et qu’elle est morte. Il va alors à sa découverte, enquête sur sa vie mais n’obtient que des informations contradictoires : on la présente comme fidèle ou volage… si bien qu’il ne parvient pas à la situer et à cerner sa personnalité.

Avec le recul, Marguerite Yourcenar trouve ses personnages pas assez fouillés et trop conventionnels. L’histoire réelle dont elle s’est inspirée remonte à l’époque où son père avait une amie qu’il faillit épouser et qu’elle aimait bien. Longtemps après, elle apprend sa mort et tente de reconstituer sa vie depuis sa rupture avec son père. La trame est donc fortement autobiographique mais, commente-t-elle, « le sujet était trop différent des romans que je connaissais, » elle connaissait mal alors la psychologie de l’adolescence.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils