Le songe d'une nuit d'été

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher



Présentation de la pièce

Libre adaptation de la comédie de W. Shakespeare pour une vingtaine de jeunes (45 mn).

Les personnages

  • Lui/Thésée
  • Elle/Hippolyte

Les sujets

  • Egée
  • Démétrius
  • Lysandre
  • Hermia
  • Héléna

Les artisans:

  • Bottom
  • Lecoing
  • Flûte
  • Meurt-la-Faim
  • Etriqué
  • Groin

Le monde des fées:

  • Puck
  • Obéron
  • Titania
  • Les fées

Les lieux

La pièce

Scène 1

Une grange.

Lui/Thésée, Elle/Hippolyte, Egée, Lysandre, Hermia, Démétrius, Héléna.

Lui est un bon élève de 5e. Elle est plus intéressée par les feuilletons d’amour que par les programmes scolaires. Ils sont en vacances.


Elle: Qu’est-ce qu’on s’ennuie ici!

Lui: Tu n’es jamais contente: tu t’ennuies au collège, tu t’ennuies en vacances!

Elle: Mais remue-toi un peu! Toujours le nez dans tes bouquins! Tu parles que c’est amusant pour moi! Allez, propose quelque chose!

Lui: Eh bien, toi, propose! Puisque c’est toi qui t’ennuies!

Elle: Je ne sais pas, moi... On pourrait jouer!

Lui: (se moquant d’elle) C’est ça... A quoi? A colin-maillard? Au docteur?

Elle: Ah c’est malin! Non, jouer... faire du théâtre!

Lui: Oui, eh bien moi, pour que j’accepte de jouer, il faudrait que je sois au moins... je ne sais pas moi... Duc d’Athènes !

Elle: D’accord. Super! Toi tu es duc d’Athènes et tu t’appelles...

Lui: Thésée... C’est le minimum pour que ça soit intéressant!

Elle: D’accord, et moi je suis la reine des Amazones et je m’appelle Hippolyte. Tu m’attends, je vais prendre un costume digne de la reine des Amazones!

Lui: J’aurais peut-être pas dû accepter... Je m’attends au pire... Qu’est-ce qu’elle va encore inventer? La dernière fois, j’ai dû combattre une armée de chevaliers furieux. Quelle galère! Et puis en plus, dans toutes ses histoires, il faut que je sois amoureux d’elle. C’est assommant! Elle n’arrête pas: des soupirs, des larmes... Elle se prend pour Adjani. Elle est pénible, cette nana!

Elle (rentrant habillée en reine): Allez, à ton tour, va te costumer (il sort). Alors voilà. Moi, je suis la reine... Lui, il est amoureux de moi. Je sens qu’il va encore faire la gueule, mais c’est comme ça; c’est moi qui décide. D’abord dans les pièces de théâtre, il faut toujours une histoire d’amour pour que ça soit intéressant. Et pour le jour du mariage, on va faire un grand spectacle!

Lui (rentrant): Oh non, pas de mariage! C’est fatigant les mariages!

Elle: Les pièces de théâtre ça finit toujours par des mariages.

Lui: Ca, ça m ’étonnerait! En tous cas moi je ne suis pas d’accord. Et puis ce costume est ridicule.

Elle: Mais non, t’es chou! Bon, on va se marier, c’est une affaire réglée, et puis on invente autre chose pour faire durer le suspens...

Lui: Quoi?

Elle: Ben je sais pas moi, c’est toi le duc, c’est à toi de trouver... Occupe-toi de tes sujets!

Lui: Des sujets! Mais c’est vrai! Ca va nous changer des histoires d’amour! Entrez braves sujets!

(Entrent Egée, Hermia, Démétrius très BCBG et Lysandre plutôt punk)

Egée: (à Thésée) Ah, mon prince, comme je suis heureux de vous rencontrer...

Thésée: Moi aussi mon brave Egée. Qu’est-ce qui vous arrive?

Egée: Vous connaissez ma fille Hermia?

Thésée: Oui, bien sûr.

Egée: Avancez Démétrius. Je veux la marier avec ce garçon.

Thésée: Oh non! Pas une histoire d’amour!

Egée: Avancez Lysandre. Et elle, elle veut épouser celui-ci.

Thésée: Oui, et alors? Je n’ai rien à voir là dedans.

Egée: Je veux seulement pouvoir utiliser l’ancien privilège d’Athènes: soit elle épouse Démétrius, soit je la tue!

Thésée: Faites ce que vous voulez, c’est vous qui êtes le père. Mais ne me parlez pas de ça. Je déteste les histoires d’amour!

Hippolyte: Tu exagères! Tu ne vas pas la laisser épouser un garçon qu’elle n’aime pas!

Thésée: Non mais dis donc, c’est moi le duc. C’est moi qui décide! (Ils sortent)


Egée: Bien, voilà une histoire réglée. Il a dit “ tu fais ce que tu veux ”. Donc tu épouses Démétrius.

Démétrius: Oui, cher beau-père futur. A quand la noce? (Ils sortent)


Hermia: Lysandre! C ’est fini! J’aime mieux mettre fin à mes jours qu’épouser cet affreux!

Lysandre: Ah non, Hermia, si tu fais ça, il n’y aura pas de pièce de théâtre... Attends, j’ai mieux à te proposer. J’ai une vieille tante qui habite en dehors d’Athènes. Evade-toi de la maison de ton père à la nuit venue, et rejoins-moi dans le bois, à un mille de la ville. D’accord?

Hermia: D’accord

Lysandre: Tiens, voilà Héléna.

(Entre Héléna)

Hermia: Bonjour belle Héléna.

Héléna: Ne me dis pas ça... Démétrius aime ta beauté, et moi, il ne me regarde même pas!

Hermia: Démétrius? Mais je me fiche bien de Démétrius! Je ne peux plus supporter ses airs! Plus je le déteste, plus il me poursuit.

Héléna: Et moi, plus je l’aime, plus il me déteste.

Lysandre: Comme elles sont compliquées!

Hermia: (à Héléna) Ce n’est pas ma faute, je fais tout ce que je peux pour le décourager, mais il s’incruste! Mais ne t’inquiète pas, Lysandre et moi, nous allons nous sauver.

Lysandre: Ce soir, nous nous retrouvons dans le bois, et... Adieu Athènes! (Ils sortent)


Héléna: Ca y est, je tiens le moyen pour que Démétrius s’occupe de moi. Je vais tout lui raconter... Il va se rendre compte qu’Hermia ne l’aime vraiment pas... Il me sera reconnaissant toute sa vie, et moi, je lui mets le grappin dessus! (Elle sort)

Thésée (entrant avec Hippolyte) Je t’avais dit que je ne voulais pas d’histoire d’amour! Et bien bravo, je suis servi! Moi je voudrais qu’on parle de gens simples et amusants...

Hippolyte: Des artisans, ça te va? On va mettre des artisans dans notre pièce, d’accord?

Thésée: Si tu veux, à condition qu’il n’y ait pas d’histoire d’amour! (Ils sortent)


Scène 2

Une échoppe d’artisan

Etriqué, Bottom, Flûte, Groin, Lecoing et Meurt-de-Faim.


Lecoing: Toute notre troupe est-elle ici?

Bottom: Fais l’appel et tu le sauras.

Lecoing: Voilà la liste de tous ceux qui ont été jugés dignes de jouer un intermède devant le Duc d’Athènes et la reine des Amazones, pendant la soirée de leurs noces.

Bottom: Dis-nous d’abord quel est le sujet de la pièce.

Lecoing: C’est “ La très lamentable comédie et la très cruelle mort de Pyrame et Thisbé. ”

Bottom: Un vrai chef-d’œuvre, je vous assure. (aux autres) Maintenant, vous, alignez-vous. Pierre Lecoing, appelle les acteurs.

Lecoing: Nic Bottom, , tisserand.

Bottom: Présent. Quel sera mon rôle?

Lecoing: Celui de Pyrame.

Bottom: C’est qui? Un amoureux ou un tyran?

Lecoing: Un amoureux qui se tue très galamment par amour.

Bottom: Bon, je vois, pour bien jouer ce rôle, il va falloir faire pleurer le public. Préparez vos mouchoirs!

Lecoing: François Flûte, raccommodeur de soufflets.

Flûte: Présent.

Lecoing: Vous serez Thisbé.

Flûte: C’est qui celui-là?

Lecoing: Celle-là. C’est la fiancée de Pyrame.

Flûte: Oh non, pas un rôle de fille! C’est toujours moi qui fais les rôles de filles!

Lecoing: Tu prendras un masque et tu feras ta petite voix.

Bottom: Moi je peux faire une petite voix! (Il joue) Ah Pyrame! mon amant chéri! Je suis Thisbé, ta dame adorée!

Lecoing: Ca suffit ! Bottom, tu seras Pyrame et Flûte sera Thisbé. Robin Meurt-de-Faim, tailleur.

Meurs-la- Faim: Présent

Lecoing: Tu seras la mère de Thisbé. Thomas Groin, chaudronnier, le père de Pyrame; moi le père de Thisbé; Etriqué, le menuisier, tu joueras le rôle du lion.

Etriqué: Est-ce que le rôle est écrit? Tu peux me le donner car je suis lent à apprendre.

Lecoing: Tu peux improviser, tu n’as qu’à rugir.

Bottom: Laisse-moi jouer le rôle du lion aussi. Je sais parfaitement rugir.

Lecoing: Je sais, mais tu rugis trop fort, tu ferais fuir le public.

Bottom: Non, je retiendrai ma voix. Je rugirai comme un rossignol.

Lecoing: N’importe quoi! Tu seras Pyrame, et maintenant tu te tais. Messieurs, voilà vos rôles. Vous les apprendrez pour demain soir. Pour garder la surprise au duc, nous irons répéter dans le bois, à un mille de la ville, au clair de lune. Compris?

Tous: Compris! (Ils sortent)


Thésée: Ah, il y a encore une histoire d’amour là-dessous, je le sens... Pyrame et Thisbé...

Hippolyte: Tu exagères! Tu as eu tes artisans, tu devrais être content. C’est à moi de choisir des personnages. Moi je veux des fées.

Thésée: Des fées! Il manquait plus que ça! Ca va être joli!

Scène 3

Dans la forêt.


Puck, Titania, Obéron, les fées, Démétrius, Héléna.

(Une fée entre d’un côté, Puck de l’autre.)


Puck: Ouah! la nana! Qu’est-ce que tu fais par là?

Fée: Je suis la servante de la reine des fées. Je cherche des gouttes de rosée pour les suspendre en perles à l’oreille des ours. Adieu, Monsieur Puck... Je dois partir: notre reine et tous ses elfes doivent venir ici tout à l’heure.

Puck: Ici? Oh malheur! C’est justement l’endroit que le Roi des fées Obéron a choisi pour faire une fête. Et Obéron est fâché à mort contre sa femme! Figure-toi qu’il a fait enlever le fils du Roi des Indes pour en faire un chevalier... Et cette folle de Titania, ta maîtresse, lui a volé l’enfant pour en faire un de ses pages. Le Roi est dans une colère noire. Si jamais il la rencontre, ça va être sanglant!

Fée: Trop tard, voilà ma maîtresse qui arrive!

Puck: Et voilà Obéron!

(Obéron entre avec son cortège d’un côté, Titania avec le sien de l’autre)


Obéron: Et en plus tu oses me déranger!

Titania: Oh ça suffit, sale jaloux!

Obéron: Arrête! N’oublie pas que je suis ton seigneur!

Titania: Et moi ta Dame! Non mais pour qui tu me prends? Tu n’arrêtes pas de draguer toutes les filles qui passent à ta portée, et tu voudrais que je t’obéisse! Tiens, même Hippolyte, qui doit être mariée à Thésée!

Obéron: Et toi, tu crois que je n’ai pas vu que tu étais amoureuse de Thésée?

Titania: Jaloux! voilà ce que tu es, un jaloux!

Obéron: Il n’empêche que tu m’as volé un enfant, et que tu dois me le rendre!

Titania: Compte là dessus! Non mais tu m’as vue?

Obéron: Jamais on ne m’a parlé de la sorte! Quelle malpolie! Et tu comptes rester longtemps dans ce bois?

Titania: Tant qu’il me plaira... Mais tu peux rester avec nous si tu veux.

Obéron: Donne moi d’abord l’enfant.

Titania: Pas question! Allez les filles, on se casse, il m’énerve trop! (Elles sortent)

Obéron: C’est ça, fiche le camp! Viens ici, Puck, viens me tenir compagnie... Elle m’a fatigué, cette mégère! Puck, tu te souviens de la pensée d’amour?

Puck: Oui maître. C’est une fleur. Son suc, posé sur des paupières endormies, rend toute personne amoureuse de la première créature vivante qu ’elle voit.

Obéron: C’est cela. Va me chercher cette plante, Puck. J’en laisserai tomber une goutte sur les paupières de Titania. Le premier être qu’elle verra en s’éveillant, un lion, un ours, un âne, un singe, elle en tombera amoureuse. D’abord, on va bien s’amuser, et puis ensuite, je la forcerai à me livrer son page avant de la délivrer du sortilège, ce que je sais faire avec une autre herbe. Va Puck... (Puck sort). Mais, voilà des humains... Ecoutons leur conversation, ça va nous changer les idées.

(Entrent Démétrus et Héléna)


Démétrius: Arrête de me suivre! Puisque je t’ai dit que je ne t’aime pas! Alors, où sont-ils, Lysandre et Hermia? Tu m’as dit qu’ils allaient se retrouver dans ce bois, mais je ne vois personne!

Héléna: Si, je t’assure! ils se sont donnés rendez-vous ici et ils vont s’enfuir ensemble.

Démétrius: Si c’est vrai, je le tue, ce Lysandre... Mais personne ne vient, tu n’es qu’une menteuse! Je te déteste!

Héléna: Et moi je t’aime!

Démétrius (sortant): Mais qu’est-ce que j’ai fait au roi des fées pour me payer une nana pareille!


Obéron: Et en plus ça va être de ma faute, mais ils me fatiguent ces humains! Ah Puck, as-tu la fleur?

Puck: Oui, maître.

Obéron: Donne-la moi, que je m’occupe de Titania, je sais où elle dort. Toi, tu vas en prendre aussi. Tu vas chercher dans le bois. Tu vas trouver deux jeunes athéniens, Démétrius et Héléna: elle est amoureuse de lui et lui ne veut rien savoir. Un peu de potion magique sur les yeux du garçon, et veille à ce que la jeune fille soit le premier être vivant qu’il voit à son réveil, comme ça ils seront heureux et ils arrêteront de m’accuser de leurs malheurs! (Ils sortent)

Scène 4

Dans le bois. Devant le chêne du duc.

Titania, sa suite, Obéron, Hermia, Lysandre, Puck, Héléna, Démétrius.

(Entrée de Titania et de sa suite. Danse des fées. Titania s’endort. Obéron arrive, lui presse la fleur sur les paupières.)

Obéron: Et voilà! Joyeux réveil, madame la casse-pieds!

(Entrée de Lysandre et de Hermia. Ils s’aiment.)

Lysandre: Je crois que je suis perdu, Hermia!

Hermia: Ce n’est pas grave... Nous sommes ensemble, c’est le principal. Mais que je suis fatiguée!

Lysandre: Nous allons dormir ici, nous serons en sécurité.

Hermia: S’il te plaît, Lysandre, éloigne-toi un peu... (Il s’éloigne en grognant)

(Entrée de Puck)


Puck: Ca fait une heure que j’arpente le bois, et je n’ai trouvé personne... (Apercevant Lysandre et Hermia). Ah enfin, les voilà! C’est lui qui n’aime pas la jeune fille, l’imbécile! C’est pour ça qu’il est allongé loin d’elle! Allez, joyeux réveil! (il lui passe la fleur sur les paupières).

(Entrée de Démétrius et de Héléna)


Héléna: Mais je t’aime Démétrius!

Démétrius: Et moi je te répète que je te déteste! Mais qu’elle est collante!

Héléna: Tu veux m’abandonner dans la nuit?

Démétrius: Je m’en fiche pourvu que j’aie la paix! (il sort)

Héléna: Oh que je suis malheureuse! Il ne me reste plus qu’à mourir! Mais... Voici Lysandre! Est-ce qu’il est mort? (elle le secoue) Lysandre! réveille-toi!

Lysandre: Héléna! Belle Héléna! Tu rayonnes dans mon cœur!

Héléna: Il est fou!

Lysandre: Non belle Héléna, c’est toi que j’ai toujours aimée!

Héléna: Arrête de te fiche de moi!

Lysandre: Mais non, Héléna, crois-moi... C’est toi que j’aime!

Héléna: Tu me déçois Lysandre... Tu as oublié Hermia! (elle sort)

Lysandre: Mon dieu, c’est vrai... Hermia! Ah tant pis... Héléna, attends-moi! (il sort)

Hermia (se réveillant): Qu’est-ce qui se passe? Où est Lysandre? Lysandre! (elle sort en l’appelant).


Thésée: Alors là je capitule! Je vois qu’on est parti pour des histoire à n’en plus finir du genre “ je t’aime, je t’aime plus ”. Moi, je ne peux plus supporter, alors salut, amuse-toi bien toute seule!

Hippolyte: Attends! Tu veux revoir tes artisans? Tiens, les voilà! Mais reste, je t’en prie!

Scène 5

La forêt, là où Titania est endormie.

Lecoing, Etriqué, Bottom, Flûte, Groin, Meurt la Faim, Puck, Titania, les fées.

(Entrent Lecoing, Etriqué, Bottom, Flûte, Groin et Meurt la Faim)


Bottom: Est-ce que tout le monde est là?

Lecoing: Oui, nous pouvons commencer.

Bottom: Il y a deux choses qui me gênent dans cette pièce.

Lecoing: Oui, lesquelles?

Bottom: Comment est-ce qu’on va amener un clair de lune?

Lecoing: Quelqu’un viendra avec une lanterne et un fagot pour figurer la lune.

Bottom: Et le mur? Il faut un mur. On ne pourra pas amener un mur sur la scène!

Lecoing: Quelqu’un représentera le mur. On le costumera en blanc, il tiendra ses doigts comme ça, et Pyrame et Thisbé chuchoteront de chaque côté! C’est tout? Bottom Oui, c’est tout.

Lecoing: Alors en place!


Puck(entrant): Mais qu’est-ce qui se passe ici? Des comédiens! il ne manquait plus que ça!

Bottom/Pyrame: Thisbé, Les fleurs odieuses ont un parfum suave...

Lecoing: Odorantes, pas odieuses...

Bottom/Pyrame: Les fleurs odorantes ont un parfum suave... Mais, j’entends du bruit. Attends-moi (il sort)

Puck: Je n’ai jamais vu un comédien aussi ridicule. Je vais m’amuser un peu... (Il sort aussi)

Flûte: C’est à moi de parler?

Lecoing: Mais oui!

Flûte/Thisbé: Très radieux Pyrame, comme tu me réjouis... J’irai te retrouver à la tombe de Nigaud.

Lecoing: La tombe de Ninus, pas de Nigaud! Pyrame, à toi d’entrer! Bottom/Pyrame entre affublé d’une tête d’âne, suivi de Puck

Puck: Pas mal réussi, n’est-ce pas?

Bottom/Pyrame: Ce n’était rien, belle Thisbé... (Les autres crient) Quoi, qu’est-ce qui se passe!

Lecoing: Mais tu es monstrueux!

Etriqué: Retire cette tête d’âne!

Bottom: Arrêtez de vous moquer de moi. C’est ma tête!

Flûte: Au secours... On lui a jeté un sort! (ils sortent) Tatiana (se réveillant et apercevant Bottom) Quel est l’ange qui m ’éveille? Qu’il est beau! Qu’il est adorable! Que je t’aime!

Bottom: Oh là! qu’est-ce qui m’arrive... Madame, je suis votre serviteur!

Tatiana: Et en plus il a de l’esprit!

Bottom: Si j’en avais assez pour sortir de ce bois!

Tatiana: Oh non, reste! Mes fées vont te servir. (Les fées entrent, entourent Bottom, le servent... Il est comme un coq en pâte.)


Thésée: Et en plus tu mêles mes braves artisans à tes salades d’amour! Tu es incorrigible!

Hippolyte: Quoi, il est amusant avec sa tête d’âne, non?

Thésée: Ridicule! Il est ridicule! Tu t’arranges toujours pour rendre mes personnages ridicules!

Hippolyte: C’est faux, Titania aussi elle est ridicule à tomber amoureuse d’un âne!

Thésée: Bien fait. Tous les amoureux sont ridicules. C’est pour ça que je déteste les histoires d’amour

Hippolyte: Tais-toi, tu déranges!


Scène 6

Un autre coin de la forêt.

Obéron, Puck, Démétrius, Lysandre, Héléna, Hermia


Obéron (entrant): Je suis curieux de savoir de qui Titania est tombée amoureuse... Alors Puck, quelles sont les nouvelles?

Puck: Elle est amoureuse d’un monstre à tête d’âne. Ca vous va?

Obéron: Très bien. Et l’Athénien?

Puck: Mission accomplie.

(Entrent Démétrius et Hermia)

Puck: Flûte! C’est bien la femme, mais ce n’est pas l’homme!

Démétrius: Hermia, pourquoi refuses-tu mon amour?

Hermia: Fiche-moi la paix, Démétrius. Et dis-moi où est Lysandre...

Démétrius: Tu ferais mieux de l’oublier, je suis là!

Hermia: Si jamais tu lui as fait du mal, je t’arrache les yeux! (elle sort)

Démétrius: Oh tout ça me fatigue! Je m’en vais m’allonger un moment pour me remettre les idées en place. (Il s’endort).

Obéron (à Puck): Imbécile, tu t’es trompé ! Démétrius devait tomber amoureux d’Héléna, pas d’Hermia! Va vite me chercher Héléna, elle doit être quelque part dans les bois... Quelques gouttes de potion magique sur les yeux de Démétrius, et il tombera amoureux d’elle (il lui en verse). Mais dépêche-toi, idiot! (Puck part). (Arrivée d’Héléna et de Lysandre)

Lysandre: Pourquoi crois-tu que je me moque de toi, Héléna? Non, je t ’assure, je t’aime!

Héléna: Tu disais la même chose à Hermia

Lysandre: Mais je ne savais pas ce que je faisais!

Démétrius (se réveillant, il aperçoit Héléna): O Héléna! Je n’aime que toi!

Lysandre: Oh, ça suffit, c’est moi qui l’aime! (dispute entre les deux)

Héléna: Vous avez fini, tous les deux! Au début tout le monde me trouvait moche, et personne ne voulait de moi, et maintenant vous êtes prêts à vous battre pour moi? Mais qu’est-ce que c’est ce cirque?

Démétrius: Dis-donc, Lysandre, tu as bien vite oublié Hermia!

Héléna: Justement la voilà!

Hermia: Ah Lysandre, te voilà mais où étais-tu passé? (Lysandre fait celui qui ne la voit pas)

Hermia: Oh, je te parle!

Héléna: Il a un problème: maintenant il est amoureux de moi!

Hermia: Toi, je ne t’ai rien demandé!

Lysandre: Elle a raison

Démétrius: Non, c’est moi qui suis amoureux d’elle!

Hermia: Mais qu’est-ce que c’est que ces salades? Au début, vous étiez tous les deux à me faire des sourires, et maintenant je me retrouve toute seule?

Héléna: J’y comprends rien!

Hermia: Facile quand on a deux amoureux à ses pieds!

Héléna: Jalouse! (Bagarre entre les quatre. Ils sortent)


(Puck entre)

Obéron: Tu vois le résultat de tes bêtises! Ils vont se battre maintenant!

Puck: J’ai fait ce que j’ai pu...

Obéron: Fais tomber une brume qui les sépare tous les quatre, puis mets ce liquide sur les yeux de Lysandre. Il va dissiper l’illusion et il redeviendra amoureux d’Hermia, comme si rien ne s’était passé. Allez au travail! (Il sort)

(Entre Lysandre)

Lysandre: Où es-tu Démétrius que je te passe mon épée au travers du corps?

Puck: Par là, suis-moi (Lysandre sort)

(Entre Démétrius)

Démétrius: Où es-tu Lysandre que je te tranche la gorge?

Puck: Par là, suis-moi (Démétrius sort)

(Lysandre revient)

Lysandre: Je suis éreinté. Un peu de repos me fera du bien. (Il s’endort) (Démétrius revient)


Démétrius: Mais où est-il? Il me fait courir de tous les côtés. Je me reposerais bien (il s’endort) (Entre Héléna)


Héléna: Oh quelle nuit terrible! (elle s’endort)

Puck: Et de trois! Voilà la quatrième.

(Entre Hermia)

Hermia: J’espère qu’ils ne vont pas se faire de mal, ces deux abrutis. En attendant, je ferais bien un petit dodo! (elle s’endort)

Puck: Et voilà l’affaire! (Il badigeonne les yeux de Lysandre) Toi, quand tu te réveilleras, tu ne te souviendras de rien!

Scène 7

Dans la même forêt

Titania, Bottom, les fées, Puck, Obéron, Thésée, Hippolyte, Egée, Démétrius, Lysandre, Héléna, Hermia.

(Bottom se fait servir par les fées.)

Titania: Dis-moi, mon amour, que désires-tu manger?

Bottom: Du picotin, mon amour, s’il te plaît...

Titania: Mais bien sûr, mon amour, tes désirs sont des ordres... Allez les filles... Oh que je t’aime, que tu es beau! (Elle s’allonge à côté de lui, ils s’endorment).

(Entrent Obéron et Puck)

Obéron: Ca y est, Puck, j’ai réussi à récupérer l’enfant... Ne me demande pas comment, c’est arrangé. Mais cette pauvre Titania est vraiment ridicule, amoureuse de son âne! Vite, délivrons-la du sortilège! (il lui passe le liquide sur les yeux . Elle se réveille)

Titania: Obéron... Mon ami... J’ai fait un cauchemar, j’ai rêvé que j’étais amoureuse d’un âne!

Obéron: Regarde, ton amoureux est près de toi!

Titania: Oh qu’il est laid!

Obéron (à Puck): Redonne-lui sa tête d’homme.

Puck: Vous savez, ça ne sera pas beaucoup mieux...

Obéron: Allons, Puck, obéis. (Il lui retire sa tête d’âne. Tous sortent, sauf Bottom qui reste endormi)

(Entrent Thésée, Hippolyte et Egée)

Thésée: Eh bien, moi qui ne voulais pas entendre parler d’histoire d’amour, je suis servi!

Hippolyte: Ah, c’était beau quand même!

Thésée: Oui, mais un peu compliqué... J’ai pas tout suivi. Et les endormis, là qu’est-ce qu’ils vont devenir?

Egée: Allez, debout tout le monde! (Tous se réveillent et se prosternent devant le duc)

Egée: Alors, Hermia. C’est maintenant que tu dois prendre ta décision! J’espère que tu es devenue raisonnable, et que tu vas accepter d’épouser Démétrius. Je te rappelle que ta vie en dépend.

Démétrius: Je ne sais pas ce qui s’est passé cette nuit, mais je n’ai plus vraiment envie d’épouser Hermia. Non, c’est Héléna que j’aime!

Egée: Quoi? Qu’est-ce que c’est que cette histoire?

Hermia: Mais il n’y a plus d’histoire. J’aime Lysandre et il m’aime. Démétrius aime Héléna, et elle l’aime! Tout est parfait!

Thésée: Moi qui n’aime pas les histoires d’amour, ça va finir par trois mariages! Bravo, bien joué Hippolyte!

Hippolyte: Oh moi, j’y suis pour rien! Allons préparer la fête! (Ils sortent)

(Bottom se réveille)

Bottom: Oh là là, que j’ai mal à la tête! J’ai fait un rêve! J’étais au pays des fées! C’était bien! Mais tout de même j’avais une drôle de tête! (il sort)

Scène 8

Dans l’échoppe d’artisans

Lecoing, Flûte, Groin, Meurt-de-Faim, Etriqué, Bottom

Entrent Lecoing, Flûte, Groin, Meurt-de-Faim.


Lecoing: Avez-vous retrouvé Bottom?

Flûte: Non, il n’est pas rentré chez lui.

Groin: C’est une catastrophe. Nous ne pourrons pas jouer notre pièce!

Meurt-de-Faim: Il est le seul dans toute la ville à pouvoir jouer ce rôle!

(Entre Etriqué)

Etriqué: Il paraît qu’il va y a voir 3 mariages au lieu d’un seul! Et nous ne pourrons pas jouer! (Tous se lamentent)


Bottom(entrant): Alors les amis comment allez-vous?

Les autres: Bottom!

Lecoing: Mais où étais-tu passé?

Bottom: Si je vous le dis, jamais vous ne me croirez!

Flûte: Si, Bottom, raconte!

Bottom: Non, nous n’avons pas le temps... Il faut répéter!

Lecoing: Tu as raison. Allez, tous en place!

Scène 9

Le palais de Thésée.

Tous les acteurs


(Entrée des trois couples de mariés: Hippolyte et Thésée, Lysandre et Hermia, Démétrius et Héléna, puis Egée, Puck, Obéron et Titania, les fées..).

Thésée: Eh bien qu’a-t-on prévu pour notre divertissement?

Lecoing: Une farce très tragique, sire. L’histoire de Pyrame et Thisbé.

Thésée: Une farce tragique. Voilà qui est intéressant. Et qui va l’interpréter?

Lecoing: De modestes artisans, sire. Mais les meilleurs d’Athènes!

Thésée: Eh bien que le spectacle commence!

(Musique. Le mur/Meurt-de-Faim s’installe)

Meurt-de-Faim: Je sais, ce n’est pas si facile à comprendre. Je suis le mur. (Il montre ses doigts écartés) Et là, c’est la fente dans le mur. (Entre Pyrame/Bottom. Il mime l’impatience)

Pyrame: La nuit s’avance, et Thisbé n’est toujours pas là (Il va regarder par la fente du mur).

Thisbé/Flûte arrive de l’autre côté essoufflée: Pyrame!

Pyrame: Rejoins-moi vite à la tombe de Nigaud.

Thisbé: De Ninus, pas de Nigaud! J’arrive. (Ils sortent)

Le mur: Voilà, moi j’ai fini mon rôle de mur. C’est pas trop tôt! Je commençais à fatiguer! (Entre La Lune/Groin, avec une lanterne et un fagot)

Thésée: Qui c’est, celui-là? Un bûcheron?

Groin: Ca je m’en doutais qu’on n’allait pas me reconnaître! Et pourtant je fais des efforts... La lumière... Le fagot... Mais je suis la lune! C’est pourtant facile! (Entre le lion/ Etriqué)

Thésée: Ah celui-là je le reconnais, c’est le lion!

Le lion: Il faut dire que je joue très bien!

Thisbé: Voilà la tombe. Mais où est Pyrame? (Le lion rugit, Thisbé laisse tomber un châle. Le lion le déchire, puis il sort. Pyrame entre, ramasse le châle déchiré)

Pyrame: Hélas! Le lion a dévoré ma fiancée! Malheur! Je ne peux plus vivre dans la douleur! (il se transperce avec son épée) Maintenant, la Lune, tu peux partir...

Groin: D’accord! Bonne mort!

Pyrame: Merci. (Il meurt)

Thisbé: Hélas! Pyrame est mort! Je ne puis lui survivre! (Elle se transperce avec l’épée de Pyrame. Applaudissements).

Hippolyte (pleurant): Oh non, c’est trop triste!

Lecoing: Il faut dire que c’était très bien joué!

Thésée: Les histoires d’amour finissent mal, en général.

Titania: Faux, monsieur le rabat-joie... Et nous allons vous en donner la preuve! (Les fées entraînent tout le monde dans une sarabande, jusqu’au salut final.)

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils