Pourquoi ♂n v♀us opprime

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Cette œuvre est une ébauche.

Vous êtes invité à participer à sa conception.

Sommaire

Pourquoi ♂n v♀us opprime - une théorie sur les fondements des velléités masculine envers la gent féminine

Avant propos

Il ne s'agit pas ici de faire une diatribe sur les femmes, et on trouvera dans cette ouvrage plus de reproches à l'encontre de tous ces goujats, mes biens aimés frères qui forment la gent masculine, que de critiques de ces dames.

Non pas qu'elles soient exemptes de défauts, l'erreur est humaine, et non l'apanage de l'homme.

J'encourage le lecteur à ne pas gober cet ouvrage comme un référentiel de vérités absolues. À dire vrai j'encourage le lecteur à ne prendre aucun ouvrage comme tel.

Dans ce livre, quand je parle de tous les hommes, ou de toutes les femmes, il faut bien entendu relativiser ces ensembles. Après tout chacun est unique et ne saurait être classé dans des structures rigides.

Voila seulement quelques paragraphes et déjà l'oppression masculine est venu faire son œuvre ; mes éventuelles lectrices auront en effet peut être noté comme la française sentence « le masculin l'emporte toujours sur le féminin »[1] s'est silencieusement appliqué plus haut.

Cette simple règle grammaticale n'est en rien anodine. Le langage sous-tend la pensé, et si la langue s'exprime dans une forme donnée, la pensée sera fortement encline à former des conclusions qui suit les contours de cette forme. Il ne s'agit pas bien sûr d'une fatalité, toutes les langues sont capables d'exprimer de manière plus ou moins aisé (et verbeuse) les mêmes idées.

Changer les règles de la grammaire ou carrément de langue pourrait donc aider à changer les mentalités qu'elle induit, mais ce n'est ni nécessaire, ni le sujet de cet ouvrage.

Et puis, je l'aime cette garce[2] de langue.

À la place on se contentera de suivre le sage adage «les choses qui vont sans dire, vont toujours mieux en les disant». Et donc nous allons tenter ici de faire l'analyse et la description pas à pas des phénomènes sous-jacents aux médisances et mal-traitances des hommes sur les femmes.

Table des matières

L'œuvre se divise en 2 parties :

  • une réflexion générale sur la psychologie masculine ;
  • la présentation des motifs de l'oppression de la femme par l'homme.

Première partie :

Deuxième partie :

Notes et références

  1. C'est du moins la formule qui m'a été enseigné en classe primaires…
  2. On appréciera ou non l'humour noir de cette remarque étant donné tout ce qui vient d'être dit.

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils