Romain Rolland Biographie

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Biographie de Romain Rolland

                          <<<<<<<< Romain Rolland, romancier et essayiste >>>>>>>>
                        <<<<<<<< Prix Nobel de littérature 1915  (1886-1944) >>>>>>>>
                 <<<<<<<<<< Voir aussi sa biographie Romain Rolland par Stefan Zweig >>>>>>>>>
           <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<  • • •°°°°°°°°°• • •  >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

tumbPortrait de Romain Rolland

Quel paradoxe pour cette "conscience de l'Europe", pacifiste impénitent, de recevoir le prix Nobel de littérature en pleine guerre, en 1915. Même si ses activités, son aura à l'étranger l'ont éloigné de son nivernais natal, il y reviendra souvent, dans son roman Colas Breugnon par exemple, une chronique dont l'action se déroule chez lui à Clamecy au début du XVIIè siècle. Colas est un simple menuisier qui adore son métier autant que ses amis et sa famille, et aussi la bonne chair. Il a construit sa maison tout près de celle où Romain Rolland a vécu, mais de l'autre coté de l'ancien canal.

tumbRomain Rolland et sa sœur Madeleine

Sa maison natale à Clamecy, qui porte aujourd'hui son nom, se situait au 4 rue de l'hospice, voisine de celle de son grand-père le notaire Edme Courot, activité que reprendra le père de Romain. [1] La ville a évolué, l'ancien canal où Romain aimait contempler les convois de bois qui circulaient, est devenu au début des années 1900 la rue de la République, le lycée où il a étudié est devenu médiathèque. Sa mère, férue de musique, donnera cette passion à son fils qui introduira des références musicales dans ses œuvres et écrira des ouvrages sur la musique ainsi que des biographies de musiciens.[2] Il naquit en 1886 à Clamecy dans ce petit coin de Bourgogne, dans une vieille famille de notaires bourguignons mais, à la fin de ses études, décide de partir faire "ses humanités" à L'École française de Rome.

Son pacifisme jauressien s'inscrit dans sa définition d'un héros non-violent incarnant "la souveraine liberté de l'esprit créateur" qu'il mettra en scène dans sa grande fresque romanesque Jean-Christophe. C'est un homme de principes, principes rigoureux de son éducation qu'il va transcender et qui écrira « qu'on n'est pas sur terre pour penser bassement à son bien-être et travailler sans risques à amasser de gros sous. »

tumbSa maison natale à Clamecy (devenue musée Romain Rolland)

Ses parents se sacrifieront pour lui, allant jusqu'à quitter Clamecy, vendre l'étude notariale, pour Paris où il trouvera du travail dans une banque et où Romain pourra poursuivre ses études dans de meilleures conditions. La famille va déménager plusieurs fois tandis que Romain suit les cours de L'École normale supérieure. [3] De retour à Paris après son séjour au Palais Farnès à Rome, Romain Rolland revient à Paris où il parvient à faire représenter sa pièce Les loups, inspirée de l'Affaire Dreyfus qui obtient un bon succès en 1898. La période 1901-1903 est pou lui celle de décisions fondamentales. D'abord il divorce et emménage dans un petite appartement situé boulevard du Montparnasse et devient enseignant en histoire de l'art et en histoire de la musique. Il commence aussi sa grande fresque pacifiste Jean-Christophe qui le tiendra pendant neuf ans, énorme travail commencé le 7 juillet 1903 et terminé le 2 juin 1912. Elle paraîtra par fragments dans Les cahiers de la Quinzaine de son ami Charles Péguy pour être ensuite en un ensemble de dix volumes.

La guerre, à laquelle pourtant il s'attendait, va le surprendre en Suisse où il séjournera durant tout le conflit, luttant sans cesse pour faire prévaloir même en pleine guerre, les idées de paix et de non-violence, les valeurs qui étaient les siennes, n'hésitant pas à s'exposer aux attaques qui ne manqueront pas, surtout avec son manifeste pacifiste Au-dessus de la mêlée qu'il publie en 1915.

                    <<<<<<<<<< Voir aussi son ouvrage sur La Vie de Tolstoï >>>>>>>>>

Christian.broussas at orange.fr

Repères bibliographiques

  • "Le musée d'art et d'histoire de Clamecy" qui possède des manuscrits de Romain Rolland ainsi que des meubles de sa maison natale et de la villa Olga à Villeneuve en Suisse où il a longtemps résidé.
  • "L'association Romain Rolland" qui siège dans le petit village de Brèves où il repose : 1 rue Colas Breugnon, 58 530 Brèves

Autres fiches à consulter :

 Romain ROLLAND à Paris, Villeneuve, Vézelay
 Romain ROLLAND et Colas Breugnon à Clamecy 
 

Références

  1. Les deux maisons ont été réunies pour constituer le musée Romain Rolland
  2. On peut citer sur la musique Musiciens d'aujourd'hui' et Musiciens d'autrefois en 1908, La Cathédrale interrompue en 3 volumes entre 1943 et 1945, une Vie de Beethoven en 1903 et une Vie de Haendel en 1910
  3. Ils habiteront successivement rue de Tournon, rue Monge puis au 13 de la rue Michelet
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils