Sur la simplicité

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source :

Auteurs de l'œuvre originale : psychoslave

Licences : N/A

Trop simplifier un processus est évidemment mal, puisque tout excès a par définition un impact néfaste.

Cela ne doit pas empêcher de chercher un compromis idéal entre simplicité et efficacité (car c'est là le but qu'on se fixe généralement); ce qui évidemment demande d'expérimenter et le plus probablement de faire des erreurs.

Avant d'aller plus loin dans notre réflexion, il faut bien entendu savoir de quoi on parle.

L'efficacité, c'est le fait d'atteindre un but donné. L'efficacité d'une solution n'est pas tout, car on veux généralement avoir la solution efficace qui prends le moins de temps et nécessite le moins d'effort(/d'énergie) possible.

Comme la solution retenue nécessite toujours une intervention humaine, aussi minimale soit-elle, il faut prendre également cet aspect en compte. L'humain faisant beaucoup d'erreurs, il est intéressant, d'un point de vu efficacité, de restreindre la possibilité d'en faire.

Le plus gros problème dans tout cela se trouve dans la définition de l'efficacité : le but à atteindre. Plus on précise le but, et moins la solution qu'on apportera demandera de faire des choix, ceux-ci étant fait en amont dans la solution. L'optimisation de l'efficacité restreint donc le libre arbitre.

Et la simplicité dans tout ça ?

Un élément est simple quand sa compréhension est triviale, pour qui à les connaissances préalablement nécessaires. À ne pas confondre, comme c'est souvent le cas, avec un élément intuitif, qui ne nécessite pas des connaissances préalables.

Une solution simple n'est pas forcément une solution intuitive, mais une solution intuitive est évidemment simple.

Commander un plat dans un restaurant est simple pour qui sais lire la carte (et parler la langue locale). Appuyer sur un bouton sur lequel est dessiné le plat qu'on désire est intuitif.

Et donc, même des solutions simples peuvent nécessiter un long apprentissage.

Ce qui peut alors devenir effrayant n'est pas la perspective de vouloir simplifier, mais de pousser à confondre simple et intuitif.

C'est effrayant car l'intuitif ne nécessite pas d'apprentissage intellectuel, et donc pas de développement de la réflexion et de l'esprit critique qui l'accompagnent. Les humains ne sont plus alors les personnes qui mettent en œuvre la solution, mais des éléments interchangeables de la solution, qui ne sont là que pour pratiquer le geste que la solution prévoit qu'ils fassent.

C'est effrayant, sans doute, car au final cela conduit à une nouvelle forme d'esclavage.

Il faut bien sûr relativiser tout cela et ne pas tomber dans le rejet de la simplification. Si l'on peut se simplifier la vie, ce n'est pas une damnation en soi. Il faut néanmoins faire attention à ce que la simplification de notre quotidien ne simplifie pas nos esprits et annihile l'usage de nos libertés fondamentales.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils