Varsovie express/SEQUENCE 1

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

<<(aucune page précédente) | varsovie express/SEQUENCE 2>>

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source : http://www.varsovie-express.com

Auteurs de l'œuvre originale : Joseph Paris

Licences : N/A

INTERIEUR / NUIT / CELLULE D’UN HOPITAL PSYCHIATRIQUE

Et vous, alors que vous venez de vous couper le doigt, pouvez-vous prétendre n’avoir jamais goûté de votre sang ?

Comte de Lautréamont


Enquêteurs devant le corps d’une patiente morte. Des marques sur son cou indiquent qu’elle est morte par pendaison. La porte de la cellule était verrouillée de l’extérieur et il n’y a pas de corde dans la pièce. On retrouve juste près de son coeur une lettre d’amour, signée Sohan. Le premier inspecteur observe le corps et lève parfois la tête en direction du médecin, derrière lui, le second lit la lettre. Le médecin de l’hôpital est face à eux, le corps de la jeune fille les sépare. Il s’adresse à eux dans une colère non dissimulée.


LE MEDECIN

Ecoutez, ça fait maintenant vingt ans que je travaille dans cet hôpital, j’y suis entré comme aide-soignant à vingt ans, en continuant à passer mes diplômes en parallèle, je suis médecin et j’ai aujourd’hui quarante ans, j’ai dédié toute ma vie aux soins de ces malades. Non, je ne sais rien, je n’ai rien vu venir, et vous n’êtes pas sans savoir que le serment d’hypocrate existe, que j’ai juré sur lui, et qu’il dit qu’à l’intérieur de cet établissement, mes yeux ne verront pas ce qui s’y passe, ma langue taira les secrets qui me sont confies, et mon état ne servira pas a corrompre les mœurs, ni a favoriser le crime ! Et j’entends bien respecter ces engagements. Ainsi, prenez acte qu’à partir de maintenant, je ne répondrai plus à vos questions insultantes. Est-ce bien clair ?


Le médecin regarde lourdement les deux inspecteurs dans les yeux, pour bien faire entendre sa colère. Puis il regarde le corps de la fille, Nadzieja... Son regard se porte à nouveau sur les deux inspecteurs, un bref instant, puis il quitte la pièce, claquant la porte derrière lui. Les deux inspecteurs se regardent, impassibles.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils