Varsovie express/SEQUENCE 16

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

<<varsovie express/SEQUENCE 15 | varsovie express/SEQUENCE 17>>

Informations légales

Cette œuvre est basée sur une œuvre originale sous licence art libre.

Source : http://www.varsovie-express.com

Auteurs de l'œuvre originale : Joseph Paris

Licences : N/A

INTERIEUR / JOUR / TRAIN

Une dizaine de contrôles plus tard et un wagon plus loin, elle est seule dans la cabine, assise bien droite sur la banquette, et son regard va loin devant elle. Ses lèvres murmurent quelque chose de trop bas pour être entendu. Les gens se serrent dans le train mais personne ne vient dans sa cabine. Les hommes sont piqués au vif et craignent de l’abîmer par leur seule présence, les femmes se sentent réduire à coté d’elle, et fuient avant de disparaître. Et Sohan qui passait par là, l’observe par la vitre de la cabine.

Il la regarde, la fixe, l’analyse, la contemple, la dévisage, l’imagine, il pense :


« Il faut absolument trouver un moyen d’immortaliser cette rencontre, cette fille est saisissante, la voir vous condamne, je ne peux pas m’en défendre, je succombe d’admiration. Quand je la regarde, mes yeux changent, mon corps entier est en mouvement, transporté aux quatre points du monde. Si elle me regarde, je suis sans défense, si elle me fixe trop longtemps mon coeur va lâcher. Aucun peintre ni photographe ne saurait la représenter avec assez de vérité, aucune mise en scène ne pourrait reproduire ses éclats. Aucun poète ne saurait la décrire. »


Sohan pose une main sur la poignée de porte.


« Allez, je me risque ! »


Il ouvre et ne bouge pas. Il attend qu’elle remarque sa présence mais ne tourne même pas la tête. Il va s’asseoir à coté d’elle.


LA JEUNE FEMME :

Bonjour


SOHAN répond maladroitement Bonjour.


LA JEUNE FEMME :

Quel est votre nom jeune homme ?


Elle avait plus d’assurance que n’importe quel orateur sur cette terre.


SOHAN :

Sohan.


LA JEUNE FEMME :

Enchanté Sohan, moi c’est ...


SOHAN il s’exclame comme dans un sursaut Nadzieja !


NADZIEJA surprise Comment savez-vous ?!


Sohan montre l’étiquette sur ses bagages. Il commence à reprendre un peu d’assurance. Elle le questionne :


NADZIEJA :

Et que faîtes vous dans la vie Sohan ?


SOHAN :

Je suis écrivain.


Elle rigole.


SOHAN :

Pourquoi riez-vous ?


NADZIEJA :

Vous êtes un piètre séducteur.


Il ne note pas sa réflexion et continue :


SOHAN :

J’ai la fièvre.


NADZIEJA :

Pardon ?


Il la fixe maintenant dans les yeux.


SOHAN :

J’ai la fièvre en vous voyant, c’est indescriptible.


NADZIEJA :

Dois-je le prendre pour une flatterie ?


SOHAN :

Je ne serai pas le premier à vous dire combien vous êtes belle ...


NADZIEJA :

Non, vous n’êtes pas le premier et songez qu’un tour de poésie, même habile, ne suffirait pas à me séduire.


SOHAN :

La poésie, c’est la vie, comment pouvez-vous être insensible à la vie ?


NADZIEJA :

Je suis insensible aux beaux discours.


SOHAN :

Ce ne sont pas des beaux discours.


NADZIEJA :

Dîtes moi plutôt ce que vous écrivez.


SOHAN sans conviction Une pièce de théâtre.


NADZIEJA :

Oh ! Une pièce de théâtre, vous savez, je suis comédienne ?!


Sohan sourit de ce retournement de situation.


SOHAN :

Arrêtez, je vais finir par croire que vous me faîtes des avances.


NADZIEJA :

Ne soyez pas stupide, j’essaye de nous trouver des points communs, et de fait, des éléments de discussion ...


SOHAN :

Vous êtes donc comédienne, ça ne m’étonne pas.


NADZIEJA :

Pourquoi ?


SOHAN :

Vous avez beaucoup de présence, votre aura occupe tout l’espace, c’est épuisant d’être avec vous, vous prenez toute la place.


NADZIEJA Silence


SOHAN :

Où allez vous ?


NADZIEJA :

Je prends la correspondance à Berlin pour Varsovie, pour un spectacle. Et vous ?


SOHAN :

Je vous accompagne.


Elle sourit. Il reprend :


SOHAN :

Je veux vous voir.


[Pendant le voyage, ils ne se parlent pas. A un instant Sohan demande la date et l’heure de son spectacle. Puis il sort de la cabine et rejoint la sienne. Le train roule plusieurs heures dans la nuit. Sohan écrit. Nadzieja répète son texte. Et finalement, chacun dans leur cabine, ils s’endorment en même temps. Peut-être que leurs rêves se croisent.]

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils