Adeste fideles

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/adestefi.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

Chant traditionnel de Noël

Paroles

Adeste fideles læti triumphantes, Venite, venite in Bethlehem. Natum videte Regem angelorum. Venite adoremus (ter) Dominum.

En grege relicto humiles ad cunas, Vocati pastores approperant, Et nos ovanti gradu festinemus. Venite adoremus (ter) Dominum.

Æterni Parentis splendorem æternum, Velatum sub carne videbimus, Deum infantem pannis involutum. Venite adoremus (ter) Dominum.

Pro nobis egenum et fœno cubantem Piis foveamus amplexibus ; Sic nos amantem quis non redamaret ? Venite adoremus (ter) Dominum.

Traduction française

Pour ceux qui ne lisent pas couramment le latin voici la traduction du chant (attention, c'est la traduction des paroles pas une adaptation destinée à être chantée). Pour la version française chantée suivez ce lien : Peuple fidèle.

Approchez [1] fidèles, joyeux, triomphants, Venez, venez à Bethléem. Voyez le nouveau-né, le Roi des anges. Venez, adorons (pour que nous adorions) Le Seigneur.

Abandonnant leurs troupeaux, les humbles bergers, (Qui viennent d'être) appelés se hâtent vers le berceau. Et nous en exultant dépêchons-nous. Venez, adorons (pour que nous adorions) Le Seigneur.

Nous verons éternellement la splendeur du Père Eternel, Dissimulée sous (entourée par de) la chair, Dieu enfant enveloppé de langes. Venez, adorons (pour que nous adorions) Le Seigneur.

Nous qui sommes pieux, réchauffons en l'entourant Celui qui, pour nous, s'est fait nu (à qui il manque tout) et s'est couché sur du foin ; Puisqu'il nous aime ainsi (litt. nous aimant ainsi), qui ne lui rendrait pas amour pour amour ? Venez, adorons (pour que nous adorions) Le Seigneur.

Notes et références

La musique est un chœur à quatre voix : suivez la trompette !


J'attends les critiques... Merci à Jean G. pour ses remarques.

  1. littéralement «soyez présents»

Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils