André Burguière

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

L'historien et journaliste André Burguière

Né à Paris en 1938, André Burguière a été Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Spécialiste de l'histoire de la famille et de la population à l'époque contemporaine, il s'est aussi intéressé à des domaines aussi divers que l'anthropologie historique dans le cadre de l'exploration de l'histoire des mentalités dans la droite ligne des travaux de ses grands devanciers que furent Marc Bloch et Lucien Fèbve, les fondateurs de l'École des Annales. Il s'est aussi consacré à l'histoire comparative du fait national et dans le domaine des sciences sociales.

Il a largement contribué à faire intégrer dans l'étude de l'histoire la démarche anthropologique, en particulier dans l'étude de la relation au corporel, l'évolution des notions de santé et de relations familiales qui rejoint l'histoire des mentalité initiée par ses maîtres hilippe Ariès ou Fernand Braudel.

André Burguière : Le mariage et l'amour

Référence : Le Mariage et l'Amour. En France, de la Renaissance à la Révolution», par André Burguière, éditions du Seuil, 390 pages

L'idée de l'historien André Burguière dans cet ouvrage, est d'explorer les liens entre entre le mariage et l'amour sous l'ancien régime en montrant comment, malgré toutes les contraintes liées à l'époque et aux disparités géographiques, la famille parvient malgré tout à se moderniser, à s'adapter pour transmettre un héritage. Le mariage qu'il soit religieux puis civil, marque le lien entre sphère privée et sphère publique.

A travers ces deux formes de mariage, c'est aussi le lien entre l'Église et l'État, le rôle de chacun de ces deux institutions, la confrontation de leur conception de la famille, des liens familiaux et de leur transmission, les relations dans le couple et sa sexualité qui sont en cause et examinés par André Burguière. Il nous brosse une grande fresque qui va de Rabelais à Marivaux basée sur l'évolution de la condition féminine. Du clan féodal au clan familial, il analyse les évolutions des moeurs et des comportements dont certains aspects ne sont pas sans rappeler quelques débats inhérents à nos sociétés contemporaines.

« Ma façon d'aborder l'identité de la France est plus proche de celle de Fernand Braudel que de celle d'Eric Besson. » précise-t-il avec un brin de malice.

« La famille. En elle se cachent les secrets de nos habitudes, de nos histoires, de notre intimité, de notre identité. » Laurent Lemire, Le Nouvel Observateur, février 2011

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils