Avec le temps... avec Camus

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Avec le temps... avec Camus

   <<<<<<<<<<< Avec Camus... et aussi Sartre, Guilloux, Mitterrand...  >>>>>>>>>>> [1]

Jd avec le temps.jpg . . Jean Daniel en 2011.jpg . . Camus Paris.jpg
" Avec le temps " . . . . . . . . . Jean Daniel en 2011 . . . . . . . . . Camus lisant son journal

21 juillet 1970 : Jean Daniel a 50 ans. "Avec le temps" disait son ami Albert Camus, « un journal intime, c’est la possibilité de retrouver le temps. » Il jette un regard décalé sur les gens connus ou non qu’il a rencontrés, en particulier sur l'ami Camus pour sa préface au livre de Louis Guilloux "La maison du peuple". Dans son bureau de la rue Sébastien-Bottin, Camus évoque leur vécu commun dans la pauvreté et même une certaine misère. Selon Camus, « on ne pouvait pas comprendre cela de l’extérieur. » Cette idée de ne juger de la misère qu’en connaissance de cause fut à l'origine d'une polémique dont se mêla Jean-Paul Sartre et beaucoup de marxistes "d’origine bourgeoise".

Il parle de ses dialogues à distance avec François Mitterrand marquée par un mélange d’attirance-répulsion et avec Albert Camus, ami et maître à la fois, marqué par le respect, la déférence et la brouille au sujet de l’Algérie. [2] Pour lui, dans "La Chute", Camus s’est mis en danger, une biographie si éclairante… un roman qui fait penser au premier chapitre des "Frères Karamazov". Il voit dans la double vie de Meursault et de Clamence, leur évolution vers le procès de la justice, des accents pascaliens, une littérature « glacée et pathétique à la fois, c’est-à-dire dostoïevskienne. » Ils symbolisent sa vision d’une lucidité militante au cœur de l’homme. [3] Il voit ausi dans la continuité Meursault-Clamence la marque de deux sensibilité inscrites dans Hemingway et Kafka. Une forme de nihilisme consistant à « faire au mieux » comme si on ne croyait en rien. Univers de pègre, de série noire où « le cynisme y est refus d'hypocrisie. » Ce sont des hommes exclus, écrasés par la société, Clamence va exploiter cette nostalgie du sens qu'est l'absurde. [4]

Bernard-henry Lévy l’incite à écrire le pendant de ce qu’a été "La Chute" pour Camus, « son autocritique parodique » mais il réplique qu’il a déjà écrit un essai autobiographique La Blessure. De ses réflexions, il tire que « il y a une certaine perfection que j’admire et qui m’éloigne en même temps. » Toujours à propos de "La Chute qu'il voit au Théâtre de poche : « Camus est allé très loin dans "La Chute", [...] texte riche, baroque, à rebondissements, un univers dont on ne peut sortir , d'où personne n'est sauvé. L'homme de vertu... arrive à s'aimer en se faisant aimer et en feignant d'aimer. »

Selon le New-York Review of Books, la tuberculose au temps de Camus démultipliait le désir de vivre. Jean Daniel rappelle qu'il a lui aussi eu une enfance souffreteuse qui lui a laissé l'idée de joies éphémères. Pour Camus, la tuberculose tenace a eu plusieurs conséquences importantes : il accède à « la singularité et à la protection, » mais l'empêche de s'adonner au sport [5] et, contre sa volonté, d'être mobilisé en 1939, de pouvoir passer l'agrégation et mais aiguise aussi sa sensualité.

Cela s'ajoute à un destin marqué par la mort de son père en 1914. [6] Il séduisait naturellement, « sans effort, sans volonté, » aussi bien les hommes que les femmes. Jean Daniel est bien placé pour en parler. [7] Il reprend cette interrogation du jeune Camus dans "Noces" : « Que signifient ici les mots d'avenir, de mieux-être, de situation, que signifie le progrès du cœur ? » Camus, il y revient encore, pensant que « tout se passe comme s'il avait écrit Caligula comme se délivrer de Nietzsche. » Sa conclusion du Premier homme, c'est que l'amour de la vie qu'il avait nourri à chaque instant « l'aide à mourir, à quitter la vie. Paradoxe attachant, comme si l'amour de la vie pouvait survivre à la vie elle-même. » Ce que nous enseigne Caligula, c'est que nous ne pouvons trouver la vie que dans l'illusion. Or justement, Caligula ne l'admet pas et veut punir les hommes de se livrer à ces illusions. (page 717)

Supériorité de Sartre sur Camus écrit Jean Daniel : sa culture musicale, le bonheur qu'elle lui a donné. Le grand-père et la mère de Sartre étaient musiciens. Ici, supériorité du bourgeois Sartre sur le "prolétaire" Camus. Il voit aussi dans Camus un "puritain" qui ne discerne dans les adolescentes de Balthus qu'un « érotisme de négligence. » Dans l'entretien de Jean Daniel avec Balthus, ce dernier lui a confié : « Mes adolescentes seraient selon 'Camus "érotiques par négligence". C'est une belle trouvaille. » [8] Pour Jean Daniel, Camus est pour la suggestion, il conçoit le réalisme comme une agression anti esthétique.

Sur Camus et Mendès-France
« Qu'est-ce qu'un homme qui compte ? Avec qui on se sent obligé de compter ? C'est quelqu'un dont les désaccords ne vous laissent pas en paix. J'ai rompu un jour, jadis, avec Camus sur l'Algérie et je ne m'en suis jamais accommodé. Je n'ai jamais rompu avec Mendès France, mais je me suis trouvé en désaccord avec lui sur de Gaulle. Je ne suis pas arrivé à m'y résigner. » (Les Miens, page 132)

Les-miens.gif.png . . . Jdaniel.jpg

Notes et références

Références
  1. Article conçu à partir du livre de Jean Daniel "Avec le temps", quatrième volet de ses Œuvres autobiographiques
  2. Voir ses ouvrages "Les religions d’un président" en 1988 sur François Mitterand et "Avec Camus : résister à l’air du temps" sur Albert Camus (pages 218-219)
  3. « L’irrémédiable absurde du monde et l’inévitable imposture de l’homme » écrit-il
  4. Et il conclut par cette formule : « Clamence rend Meursault moins innocent et il rend coupables tous ceux qui affectent de comprendre l'innocence de Meursault. »
  5. Camus adorait nager et a été le goal du club de foot d'Alger, le RUA
  6. Il était pupille de la nation et orphelin de guerre
  7. "Avec le temps" pages 688-689)
  8. Jean Daniel préparait alors un film documentaire sur Albert Camus

Repères bibliographiques

  • Les icônes de Jean Daniel et Jean Lacouture : Libération

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils