Chantons, pour passer le temps

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/chantonp.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

Chantons, pour passer le temps, Les amours jolies d'une belle fille ;
(chœur) Chantons pour passer le temps, Les amours jolies d'une fille de quinze ans. Aussitôt qu'elle fut promise,
(chœur) Aussitôt elle changea de mise Et pris l'habit de matelot Pour s'embarquer à bord d'un navire,
(chœur) Et pris l'habit de matelot Pour s'embarquer à bord d'un vaisseau.

Le capitaine du bâtiment Etait enchanté d'un si beau jeune homme ;
(chœur) Le capitaine du bâtiment Le fit appeler sur le gaillard d'avant : « Beau jeune homme, ton joli visage,
(chœur) Tes beaux yeux, ton air un peu trop sage Me font penser bien souvent A celle qui m'attend au port, dans la peine,
(chœur) Me font penser bien souvent A celle qui m'attend au port de Lorient.

- Mon capitaine, assurément, Vous me badinez, vous me faites rire  ;
(chœur) Mon capitaine, assurément, Vous faites erreur », dit le bel enfant. « Je suis né à la Martinique,
(chœur) Et même, je suis fils unique ; Et c'est un vaisseau hollandais Qui m'a débarqué au port de Dunkerque,
(chœur) Et c'est un vaisseau hollandais Qui m'a débarqué au port de Calais. «

A bord du même bâtiment, Ils vécurent sept ans sans se reconnaître ;
(chœur) A bord du même bâtiment, Se sont reconnus au débarquement. Aujourd'hui l'amour nous rassemble,
(chœur) Nous allons nous marier ensemble ; L'argent que nous avons gagné, Il nous servira à nous mettre en ménage,
(chœur) L'argent que nous avons gagné, Il nous servira à nous marier !

Qui c'est qui a fait cette chanson ? C'est le gars Camus, gabier de misaine ;
(chœur) Qui c'est qui a fait cette chanson ? C'est le gars Camus, gabier d'artimon. Ho ! Matelots, faut carguer la voile !
(chœur) Au cabestan ! Faut qu'tout le monde y soit ! Et vire, et vire, vire donc ! Sinon t'auras rien dedans ta gamelle,
(chœur) Et vire, et vire, vire donc ! Sinon t'auras rien dedans ton bidon.





  • Gaillard : partie extrême du pont supérieur d'un navire ; celle qui se trouve sur l'arrière du grand mât, s'appelle gaillard d'arrière ; celle qui se trouve sur l'avant du hauban de misaine le plus en arrière s'appelle gaillard d'avant ;
  • Hauban : cordage servant à assujettir, à soutenir les mâts par le travers et par l'arrière, comme les étais par l'avant ;
  • Gabier : matelot d'élite chargé, particulièrement, du service ordinaire et de la visite des mâts, vergues (longue pièce de bois qui porte les voiles), voiles d'un navire et de son gréement ;
  • Misaine : bas mât vertical d'un navire dont le pied repose sur l'avant de la quille et près du brion (pièce de construction qui lie la quille avec l'étrave) ;
  • Artimon : plus petit des trois bas mât verticaux d'un navire dit à trois mâts, situé sur l'arrière du grand mât ;
  • Carguer : agir sur une voile par l'intermédiaire de cordages (cargues) pour amener les voiles vers leurs supports (vergues, mâts ou drailles - cordage tendu) et ainsi diminuer leur emprise au vent ;
  • Cabestan : treuil vertical placé sur les ponts d'un bâtiment.

Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils