Fanny de Laninon

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/fannydel.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

A l'aube sur le quai Gueydon, Devant le p'tit pont Chantait la chanson, Le branl'bas de la croisière Et dans sa blanche baleinière, Jean Gouin, notre brigadier, Son bonnet cap'lé Un peu sur l'côté, Me rappelle mon bâtiment. C'était le bon temps, Le temps d'mes vingt ans;

Le bidel-capitain' d'armes Et son cahier d'punis, Dans la cayenne f'sait du charme A je n'sais quelle souris. Mais j'garde au cœur un' souffrance Quand l'quartier-maît' clairon Sonnait du haut d'Recouvrance Aux fill's de Laninon.

La plus bell' de Laninon, Fanny Kersauzon, M'offrit un pompon, Un pompon de fantaisie, C'était elle ma bonne amie. Ell' fréquentait un bistrot Rempli de mat'lots, En face du dépôt. Quand je pense à mes plaisirs, J'aim' mieux m'étourdir Que de me souv'nir.

Ah, Fanny de Recouvrance, J'aimais tes yeux malins, Quand ton geste plein d'élégance Balançait les marsouins. Je n'étais pas de la maistrance, Mais j'avais l'atout en main, Et tu v'nais m'voir le dimanche Sur le Dugay-Trouin.

A c't'heure je suis retraité Maître-timonier, Aux Ponts et Chaussées. Je fais le servic' des phares Et j'écoute la fanfare De la mer et son tourment, D'Molène à Ouessant, Quand souffle le vent. L'tonnerre de Brest est tombé Pas du bon côté Tout s'est écroulé.

Dans c'qui rest' de Recouvrance Log'rait pas un « sacco ». Et Fanny, ma connaissance Est mort' dans son bistrot. Je n'ai plus rien en survivance, Et quand je bois un coup de trop, Je sais que ma dernièr' chance Sera d'faire un trou dans l'eau.





Les noms sont ceux de quartiers de Brest.

  • brigadier : premier matelot dans une embarcation ;
  • cappeler : boucler un cordage et passer cette boucle de manière à lui faire embrasser le tour d'un mât ou d'une vergue, et à ce que le cordage soit arrêté en ces points ; par extension au figuré s'emploie pour les vêtements ;
  • capitaine d'armes : sous-officier chargé de la police à bord et des armes ;
  • cayenne : vieux vaisseau installé en caserne flottante pour des marins qui attendent une destination ; édifice à terre destiné au même usage, lieu de dépôt ; cuisine provisoire installée à terre pour l'usage des équipages de bâteaux en armement ou en désarmement car il était interdit de faire du feu dans les arsenaux à bord ;
  • quartier-maît'clairon : quartier-maître, homme du rang (grade équivalent à celui de caporal) ;
  • maistrance : désigne l'ensemble des maîtres, seconds-maîtres et quartiers-maîtres (c'est-à-dire les officiers mariniers [sous-officiers] et hommes du rang) ;
  • timonier : marin particulièrement chargé de tenir la barre ou la roue (qui actionnent le gouvernail) ;
  • Molène, Ouessant : îles bretonnes ;
  • Tonnerre de Brest : surnom donné à un canon.

Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils