Gai, ouvrons la ronde

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/gaiouvro.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

Gai, ouvrons la ronde, Gai, gentils cadets ! (bis) Bientôt tout le monde Dansera, ô gai ! Sautez, sautez, compère, Gai, gentils cadets !

Et vous petit maître, « Ma canne et mes gants ! » (bis) Secouez vos guêtres, Jeune homme élégant ! Sautez, sautez, compère, « Ma canne et mes gants ! »

Accourez, princesse, Laissez vos apprêts ! (bis) Riante jeunesse Est plus bel attrait. Sautez, sautez, commère, Laissez vos apprêts !

Brave militaire, Galonné, sanglé ; (bis) Votre fourragère Fera grand effet. Sautez, sautez, compère, Galonné, sanglé ;

Gentille fermière, Lâchez vos lapins ! (bis) Et vous, la meunière, Votre âne au moulin ! Sautez, sautez, commères, Lâchez vos lapins !

Vous, maître notaire, Fermez vos cartons ! (bis) Ces tristes affaires N'sont point de saison ! Sautez, sautez, compère, Fermez vos cartons !

Mamz'elle la mercière, Fermez vos tiroirs ! (bis) Venez sans manières, Laissez le comptoir ! Sautez, sautez, commère, Fermez vos tiroirs !

Quittez cette mine, Monsieur le docteur, (bis) Votre médecine Causerait malheur ! Sautez, sautez, compère, Monsieur le docteur.

Pliez vos lunettes, Chantez, grand-maman ! (bis) Faites la coquette Comme au bon vieux temps ! Sautez, sautez, grand-mère, Comme au bon vieux temps !

Ah ! Monsieur le Maire, Votre écharpe au vent, (bis) Soyez point sévère Donnez-vous bon temps ! Sautez, sautez, compère, Votre écharpe au vent !

Noble châtelaine, Robe à falbalas, (bis) Vous serez la reine ; Prenez notre bras ! Noble châtelaine, Robe à falbalas.

La paroisse invite ; Monsieur le Curé, (bis) Ferez-vous l'ermite Dans la chrétienté ! La paroisse invite, Monsieur le Curé !

N'y a qu'un misérable, Qui ne dans'ra pas. (bis) Hou ! Le vilain diable, On te brûlera ! Brûle, brûle, compère, Tu ne dans'ras pas!

Et vous, bonne hôtesse, Quittez vos soucis ! (bis) De notre jeunesse, Ce joyeux merci A la bonne hôtesse Otera souci !




Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils