Il était une dame Tartine

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/tartine.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

Il était une dame Tartine Dans un palais de beurre frais. La muraill' était de farine. Le parquet était de croquets, La chambr' à coucher De crème de lait, Le lit de biscuits, Les rideaux d'anis.

Elle épousa Monsieur Gimblette, Coiffé d'un beau fromage blanc ; Son chapeau était de galette, Son habit de vol-au-vent ; Culotte en nougat, Gilet d'chocolat, Bas de caramel Et souliers de miel.

Quand ell' s'en allait à la ville, Elle avait un petit bonnet. Les rubans étaient de pastille ; Le fond était de résiné. Sa petit' cariole Etait d'croquignole ; Ses petits chevaux Etaient d'pâtés chauds.

Leur fille, la belle Charlotte, Avait un nez de massepain, De superbes dents de compote, Des oreilles de craquelin ; Je la vois garnir Sa rob' de plaisirs Avec un rouleau De pât' d'abricots.

Voici que la fée Carabosse, Jalouse et de mauvaise humeur, Renversa d'un coup de sa bosse Le palais sucré du bonheur !!!
Parlé (la musique s'arrête) : Moralité :
Chanté : Pour le rebâtir Donnez à loisir Donnez, bons parents, Du sucre aux enfants.





Autre version du premier couplet (choisissez celle que vous préférez) :

{{Chanson| Il était une dame Tartine Dans un beau palais de beurr' frais. Les muraill's était de pralines. Le parquet était de croquet, Sa chambr' à coucher Etait d'échaudés, Son lit de biscuits, Les rideaux d'anis.


Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils