Jean de la Lune

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/jeandela.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

Par une tiède nuit de printemps, Il y a bien de cela cent ans Que sous un brin de persil sans bruit, Tout menu naquit Jean de la Lune, Jean de la Lune.

Il était gros comm' un champignon, Frêle, délicat, petit, mignon Et jaun' et vert comme un perroquet, Avait bon caquet Jean de la Lune, Jean de la Lune.

Quand il se risquait à travers bois, De loin, de près, de tous les endroits, Merles, bouvreuils sur leurs mirlitons, Répétaient en rond, Jean de la Lune, Jean de la Lune.

Quand il mourut, chacun le pleura, Dans son potiron on l'enterra, Et sur sa tombe l'on écrivit Sur la pierr' : ci-gît Jean de la Lune, Jean de la Lune.

Dans sa mémoir' chacun gardera, Aux petits enfants racontera, Tous les soirs avant d'aller au lit, L'histoir' du petit Jean de la Lune, Jean de la Lune.





  • caquet : cri de la poule qui va pondre, par extension abondance de paroles inutiles et/ou importunes, indiscrètes ;
  • mirliton : sorte d'instrument de musique dans lequel les vibrations de la voix animent une membrane qui les amplifie.

Cette chanson et sa musique m'ont été aimablement fournies par Denise Cardinal. Qu'elle en soit ici remerciée.


Lubin31 m'a envoyé les trois couplets suivants :

{{Chanson| Pour canne il avait un cure-dents Clignait de l'oeil, marchait en boitant Et demeurait en toute saison Dans un potiron, Jean de la lune. (bis)

On le voyait passer quelques fois Dans un coupé grand comme une noix Et que, le long des sentiers fleuris, Trainaient deux souris, Jean de la lune. (bis)

Si par hasard s'offrait un ruisseau Qui l'arrêtait, sur place aussitôt, Trop petit pour le franchir d'un bond, Faisait d'herbe un pont, Jean de la lune. (bis)


Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils