Jorge Semprun

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

L'écrivain, scénariste et homme politique Jorge Semprún

             <<<< ** Prix Formentor 1963, Prix Fémina 1969 , Prix Planeta 1977,  ** >>>>
             <<<< ** Prix Vacaresco 1994, Prix J.J. Rousseau 2001 ** >>>>

Sempun 2008.jpgJorge Semprun en 2008

Jorge Semprun et son ŒUVRE  : Liens internes : liste des articles présentés

1- Jorge Semprún Biographie : biographie générale 
2- Jorge Semprún à Paris : biographie ciblée sur sa vie à Paris
3- Le Grand Voyage, 1963 : son premier roman-témoignage
4- L'Évanouissement , 1967 : la difficile réinsertion après Buchenwald
5- La Deuxième Mort de Ramón Mercader, 1969
6- Autobiographie de Federico Sánchez ( Autobiografía de Federico Sánchez ), 1976
7- Quel beau dimanche, 1980 : le dimanche au camp de Buchenwald
8- L'Algarabie, 1981 : roman picaresque sur la mémoire et le langage
9- Montand la vie continue, 1983 : son amitié avec Yves Montand
10- La Montagne blanche, 1986 : un week-end à la campagne
11- Netchaïev est de retour, 1987 : règlement de comptes après le retour de Netchaïev
12- Federico Sánchez vous salue bien, 1993 : Semprún en ministre de la culture
13- L'Écriture ou la Vie, 1994 : la vie après Buchenwald
14- Mal et Modernité, 1995 : réflexions sur Buchenwald
15- Se taire est impossible, 1995 : avec Elie Wiesel
16- Adieu, vive clarté, 1998 
17- Le Retour de Carola Neher : le dernier survivant des camps nazis réfugié vers Buchenwald
18- Le mort qu'il faut, 2001 
19- Les Sandales, 2002 
20- Vingt ans et un jour (Veinte años y un día), 2003
21- L'Homme européen, 2005 
22- Où va la gauche ?, 2008
23- Une Tombe au creux des nuages, 2010 : Essais sur l'Europe d'hier et d'aujourd'hui
24- Exercices de survie, 2012

25- Jorge Semprun, l'écriture de la vie (Cortanze)
26- Entretiens Semprun Cortanze (Gérard de Cortanze)
27- Jorge Semprún et Françoise Nicoladzé
28- Jorge Semprun, le masque et le masqué (Durán)
29- Jorge Semprun : Le Fer rouge de la mémoire
Sans doute la mort est-elle l’épuisement de tout désir, y compris celui de mourir. - L'écriture ou la vie

Et puis n’oubliez pas la remarque de Hannah Arendt : aucune réflexion théorique n’aura jamais la richesse de sens d’une histoire bien racontée ! . - Netchaiev est de retour

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils