La femme du roulier

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/lafemmed.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

Il est presque minuit, La femme du roulier S'en va de porte en porte De taverne en taverne, Pour chercher son mari, Tirouli, Avec une lanterne !

« Dis-moi, la belle hôtesse, As-tu vu mon mari ? - Ton mari est en haut, Caché dans la soupente, En train de prendre ses ébats, Tiroula, Avec not' servante.

- Ah ! Beau cochon d'ivrogne, Pilier de cabaret, Enfin je te surprends A faire la ripaille, Pendant que tes enfants, Tirelan, Sont couchés sur la paille.

Et toi, la vieille raclure Aux yeux de merlan frit, Tu m'a pris mon mari, Je vais te prendr' mesure D'un' bell' culot' de peau, Tirelo, Qui ne craint pas l'usure.

- Tais-toi, ma femme, tais-toi, Et fous-moi vite l' camp. Dans la bonn' société, Est-ce ainsi qu'on s' comporte ? J'te fous mon pied dans l'... dos, Tirelo, Si tu n' prends pas la porte.

- Ah ! Mes enfants chéris, Mes pauvres chérubins, Bien triste est votre sort. Vous n'avez plus de père, Je l'ai trouvé cett' nuit, Tirouli, Avec une autre mère.

- Il a cent fois raison, Répondirent les enfants, De prendre du bon temps Avec la cell' qu'il aime ; Et quand nous serons grands, Tirelan, Nous ferons tous de même.

- Sacrés cochons d'enfants, C'est moi qui vous le dis, Lorsque vous serez grands, Croyez-en votre mère, Vous serez tous cocus, Tirelu, Comme le fut votre père. »





  • roulier : voiturier qui transporte des marchandises.

Note sur la façon de chanter : il y a deux mots dont les syllabes intermédiaires doivent être chantées sur deux notes ; dans le premier couplet, par exemple, ce sont les mots « taverne » et « lanterne », qui doivent être chantés « taver-er-ne » et « lanter-er-ne ».

Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils