Le bon roi Dagobert

La culture en toute liberté.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

Informations légales

Tout ou partie de cette œuvre est basé sur une œuvre entrée dans le domaine public.

Vous pouvez retrouver la version entrée dans le domaine public en consultant l'œuvre initialement importée dans l'historique.

Sauf absence de modification, l'œuvre diffusée sur cette page est, elle, sous licence art libre.

Source : http://thierry-klein.nerim.net/lebonroi.htm

Auteurs de l'œuvre originale :

Licences : Domaine public

sur l'air de sonnerie de chasse « Fanfare du cerf »

XVIIIe siècle

Le bon roi Dagobert A mis sa culotte à l'envers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Est mal culottée. C'est vrai, lui dit le roi, Je vais la remettre à l'endroit.

Comme il la remettait Un peu il se découvrait ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Vous avez la peau Plus noir' qu'un corbeau. Bah, bah, lui dit le roi, La rein' l'a bien plus noire que moi.

Le bon roi Dagobert Fut mettre son bel habit vert ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre habit paré Au coude est percé. C'est vrai, lui dit le roi, Le tien est bon prête-le-moi.

Du bon roi Dagobert Les bas étaient rongés des vers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Vos deux bas cadets Font voir vos mollets. C'est vrai, lui dit le roi, Les tiens sont neufs, donne-les-moi.

Le bon roi Dagobert Faisait peu sa barbe en hiver ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Il faut du savon Pour votre menton. C'est vrai, lui dit le roi, As-tu deux sous ? Prête-les-moi.

Du bon roi Dagobert La perruque était de travers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Que le perruquier Vous a mal coiffé ! C'est vrai, lui dit le roi, Je prends ta tignasse pour moi.

Le bon roi Dagobert Portait manteau court en hiver ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Est bien écourtée. C'est vrai, lui dit le roi, Fais-le rallonger de deux doigts.

Du bon roi Dagobert Du chapeau coiffait comme un cerf ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! La corne au milieu Vous siérait bien mieux. C'est vrai, lui dit le roi, J'avais pris modèle sur toi.

Le roi faisait des vers Mais il les faisait de travers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Laissez aux oisons Faire des chansons. Eh bien, lui dit le roi, C'est toi qui les feras pour moi.

Le bon roi Dagobert Chassait dans la plaine d'Anvers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Est bien essouflée. C'est vrai, lui dit le roi, Un lapin courrait après moi.

Le bon roi Dagobert Allait à la chasse au pivert ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! La chasse aux coucous Vaudrait mieux pour vous. Eh bien, lui dit le roi, Je vais tirer, prends garde à toi.

Le bon roi Dagobert Avait un grand sabre de fer ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Pourrait se blesser. C'est vrai, lui dit le roi, Qu'on me donne un sabre de bois.

Les chiens de Dagobert Étaient de gale tout couverts ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Pour les nettoyer Faudrait les noyer. Eh bien, lui dit le roi, Va-t'en les noyer avec toi.

Le bon roi Dagobert Se battait à tort, à travers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Se fera tuer. C'est vrai, lui dit le roi, Mets-toi bien vite devant moi.

Le bon roi Dagobert Voulait conquérir l'univers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Voyager si loin Donne du tintoin. C'est vrai, lui dit le roi, Il vaudrait mieux rester chez soi.

Le roi faisait la guerre Mais il la faisait en hiver ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Se fera geler. C'est vrai, lui dit le roi, Je m'en vais retourner chez moi.

Le bon roi Dagobert Voulait s'embarquer pour la mer ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Se fera noyer. C'est vrai, lui dit le roi, On pourra crier : « Le Roi boit ! ».

Le bon roi Dagobert Avait un vieux fauteuil de fer ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre vieux fauteuil M'a donné dans l'œil. Eh bien, lui dit le roi, Fais-le vite emporter chez toi.

La reine Dagobert Choyait un galant assez vert ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Vous êtes cornu, J'en suis convaincu. C'est bon, lui dit le roi, Mon père l'était avant moi.

Le bon roi Dagobert Mangeait en glouton du dessert ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Vous êtes gourmand, Ne mangez pas tant. Bah, bah, lui dit le roi, Je ne le suis pas tant que toi.

Le bon roi Dagobert Ayant bu, allait de travers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Va tout de côté. Eh bien, lui dit le roi, Quand tu es gris, marches-tu droit ?

Quand Dagobert mourut, Le diable aussitôt accourut ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Satan va passer, Faut vous confesser. Hélas, lui dit le roi, Ne pourrais-tu mourir pour moi.





Le roi Dagobert et saint Eloi sont tous deux des personnages historiques qui ont réellement existé. Par contre, ils étaient loin des portraits qui sont faits d'eux dans la chanson.

Dagobert Ier, fils de Clotaire II et de Bertrude (vers 600-639), fut roi de Neustrie de 629 à 632 puis seul roi des Francs à partir de 632. La Neustrie s'étendait de la Loire à la Meuse. Outre le fait qu'il combattit beaucoup (et donc qu'il ne fuyait pas devant un lapin) il fut un bon administrateur secondé en cela par son ministre Éloi. Quand il mourut les maires du palais (plus haut fonctionnaire du royaume sous les Mérovingiens) prirent le pouvoir.

Saint Éloi (vers 588-660), orfèvre (il en est le patron), remarqué par Clotaire II qui en fait son grand argentier, il est confirmé à son poste par son fils Dagobert dont il essaiera de faire cesser les excès. Grand ministre, il devint évêque de Noyon à la mort du roi (puis de Noyon et de Tournai).

Interprétations

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Wiki
Communauté
Dépôt multimedia
Boîte à outils